• À mon commandement, feu !

     

    C'est sans aucun doute ce que l'on entendra à un moment ou à un autre, ce week-end, dans le parc du château, avant que ne retentisse une salve fictive destinée à donner l'illusion du vrai aux artiflos de pacotille des Heures historiques.

    Le reste étant lamentablement à l'avenant (lire également ici « Les Heures historiques, la guéguerre et le 8 mai », ici « Heures historiques ou heures guerrières ? »ici « Historiques ? C'te blague ! » et ici « Heurts historiques » notamment), et plutôt donc que d'aller perdre son temps à cette triste manifestation, on pourra plutôt (re)lire par exemple Le Feu d'Henri Barbusse (Prix Goncourt 1915, et notamment les dernières pages). Il est téléchargeable librement ci-dessous au format PDF ou epub.

     

    À mon commandement, feu ! Le feu (Journal d'une escouade), Henri Barbusse, 1915

     

    À mon commandement, feu ! Le feu (Journal d'une escouade), Henri Barbusse, 1915

     

     

    Il est triste de voir notre commune, il y a peu quasi-totalement détruite par la guerre, associer son nom à ce genre de déguisement guerrier fourre-tout imbécile et niais utilisant l'Histoire comme prétexte pour « faire sérieux ».

    Heureusement, à l’issue de ce consternant week-end, il ne sera plus question que de l’essentiel : tiroir-caisse, nombre de visiteurs, nombre de litres de café et de bière engueulés, kilos de victuailles en tout genre ingurgités...

    Là, au moins, on sera dans le vrai.

    La photo ci-dessous est destinée plus particulièrement aux guignols qui aiment se déguiser et parader en soldats d'opérette dans les rues de notre commune (qui nous semble filer là un bien mauvais coton) et qui oublieront, cette année encore, de se déguiser en « gueules cassées » (15 000 soldats ont été mutilés du visage pendant les combats de la Grande Guerre).

    À force de ne montrer que les aspects édulcorés et, somme toute, sympathiques, de la guerre, on finit, qu'on le veuille ou non, par la rendre acceptable. Il serait bon que certains (organisateurs, participants et visiteurs) prennent conscience de cette réalité.

     

     

    Heures historiques 2019

     

     

     

     

    [Mis en ligne le 16/05/2019]

     

     

    « « Ce plaisir est interdit »Les élections européennes, c’est bon pour Swiss Krono »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    2
    Arsène
    Vendredi 17 Mai à 17:18

    Et cette année, grande nouveauté ? Pourquoi pas un camp syrien avec ses djihadistes. L'après midi, décapitations et tortures diverses. Le soir, viols et autres animations typiques

     

      • bugoss
        Dimanche 19 Mai à 14:54

        comment peut on écrire de telles idioties ... ça vol bien Monsieur

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :