• Au siècle passé, c’est sûr, les chausseurs sullylois savaient chausser

     

     

    Dany Lemelin, dans son irremplaçable Sully-sur-Loire - À la recherche du passé suspendu (1999), page 70, nous apprend qu’il y avait à Sully, en 1909, neuf sabotiers et marchands de chaussures et même que, dans les années 1920, une manufacture de galoches* (marque G.D.B.) était installée à l’emplacement de l’ancienne biscuiterie Rougier (allée de Plaisance).

     

    Au siècle passé, c’est sûr, les chausseurs sullylois savaient chausser 

    Manufacture de galoches de Sully (D. Lemelin, Sully-sur-Loire : A la recherche du passé suspendu)

     

    Au siècle passé, c’est sûr, les chausseurs sullylois savaient chausser

    Un magasin de chaussures, boulevard du Champ de Foire (D. Lemelin, Sully-sur-Loire : A la recherche du passé suspendu)

     

    Au centre-ville de Sully, seule subsiste aujourd’hui une boutique où l’on vend des chaussures.

     

    Au siècle passé, c’est sûr, les chausseurs sullylois savaient chausser

    Le dernier magasin de chaussures au centre-bourg - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

    Au siècle passé, c’est sûr, les chausseurs sullylois savaient chausser 

     

    Qu’allons-nous devenir ? Allons-nous devoir apprendre à marcher sur les mains ?

     

    G. Brassens, « Pour me rendre à mon bureau » 

     

    ………………………………..

    * Pour tout savoir sur les sabots et les galoches, on pourra consulter ici ce site d’un passionné.

     

     

     

    [Mis en ligne le 17/02/2014]







    « À Sully, on n’a pas (encore) les algues vertes et on n’a plus Sully-PlageSully-sur-Loire, cité érotique »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    10
    Samedi 15 Mars 2014 à 16:30

    L'auteur @ lenon

    Merci pour cette info précieuse. Je ne l'avais jamais lue nulle part.

    9
    lenon
    Samedi 15 Mars 2014 à 08:21

    Pour votre information le dernier sabotier s'appelait Monsieur Avignon son atelier était derrière le magasin de chaussures actuel.

    8
    el solognot
    Mardi 18 Février 2014 à 14:03

    Ben les gars el papier est fait sur les sabotiers mais j'vouè rien dans vos coummentaires d'souvenirs d'vout ville sur les sabotiers, Ou alors j'y comprends plus ren, j'me suis trompé de papiers, ben non portant j'viens relire, j'suis sur le bon papier.

    A bientôt

    7
    CON-tribuable
    Mardi 18 Février 2014 à 12:30

    L' hégémonie d'un même parti durant plus de 50 ans amène forcément à un régime totalitaire doté de courtisans dans toutes les sphères de la vie communale. Quand on voit la façon dont un farouche opposant d'hier , bombant le torse , allant jusqu'à organiser des réunions de quartier pour critiquer le pouvoir a pu se mettre à table , vraiment ça fait rire . Bravo Boris pour le blog de surveiller et contrôler les élus , mais l'UMP dissidente  où l'UMP investie , les 2 futurs finalistes arriveront toujours à trouver un terrain d'entente discret dont on ne saura jamais rien.

    6
    Mardi 18 Février 2014 à 09:11

    L'auteur @ Poil à gratter

    A Sully-sur-Loire, mode d'emploi, on partage bien sûr cette analyse.

    C'est en effet (malheureusement) la pente naturelle des pouvoirs, de tous bords, à Sully et partout ailleurs, de procéder ainsi : protection des uns, coups de bâton aux autres, création de courtisans (forcément serviles), envois et renvois d'ascenseur, etc.

    Ce qui importe, c'est de surveiller et de contrôler les élus et, vous l'aurez compris, c'est l'un des motifs de création de ce petit blog, en espérant qu'au fil du temps il deviendra une caisse de résonnance où tous les électeurs-citoyens pourront s'exprimer sans crainte. Bien évidemment, ça ne plaît pas aux dits élus...

    A notre avis, il ne suffit pas de déposer un bulletin dans une urne, même en plastique transparent, pour considérer qu'on a fait son devoir de citoyen. C'est après que ce devoir commence vraiment.

    Citoyens-électeurs sujets = élus monarques. Tout à fait juste. "Des manières de roi et des fronts prosternés" disait Aragon chanté par Ferrat. On en est toujours là. A Sully. Et ailleurs.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Poil à gratter
    Dimanche 16 Février 2014 à 22:34
    Poil à gratter
    Petit ville campagnarde de 5574 habitants environ, trop silencieuse et avec trop de camouflés…. qui suis-je ?
    Sully-sur-Loire : depuis de trop nombreuses années il ne fallait pas faire de vagues pour ne pas froisser certains, sinon coup de bâton!
    Depuis peu, certains mariages sont encadrés pour limiter des débordements inacceptables !
    Au stade Lionel Jourdain lors de matchs de football la marée chaussée sera présente pour calmer certains esprits (selon France Bleu Orléans de ce dimanche 16/01/2014).
    Des travaux ou/et constructions sauvages fg Saint Germain, rue des barrés, route de Cerdon, route de Coullons, avenue de la Gare, rue du coq (pourtant proximité immédiate du bureau de l’ancien garde champêtre avec piscine garage), chemin de la levée ext! La liste est très longue.
    Comment peut on en arrivé là? Tous ses faits peuvent être vérifiés par les Sullyloises et Sullylois qui oseront se gratter un peu le crâne! D’autres les ont déjà constaté à leur dépend.
    A la fin des années 2000 une ordonnance de démolition avec astreinte fût instruite pour la démolition d’un double garage Avenue de la gare! Par la contrainte financière (mise en demeure avec astreinte) Les contrevenants ont réalisé la mise en conformité en un week-end ! il faut ajouter que la mairie ne montre pas le bon exemple avec ses menuiseries en PVC, alors qu’elle est dans le périmètre de protection du château et qu’elle reçoit du public.
    Comment peut on laisser faire certains et sanctionner d’autres ? Copain, copinage, fréquentation du même lieu de culte!
    Pourtant la commune de Sully-sur-Loire est soumise au PPRI et si malheureusement, se que je ne souhaite pas bien évidemment, une inondation plus que centenaire venait à ce produire, tous ses non respects auraient un impact amplificateur pour l’ensemble de la population ! Cela est vraiment inacceptable.
    Un rappel à la loi est plus que d’actualité : A savoir que notre ville n’est plus une démocratie ni une république.
    Quand les citoyens se comportent en sujet les élus se comportent en monarque !
    Les débordements de nos élus, conduisent beaucoup de nos concitoyens à exprimer leur rejet de la classe politique.
    Liberté égalité fraternité…heum!
    4
    Dimanche 16 Février 2014 à 21:29

     el solognot

    3
    el solognot
    Dimanche 16 Février 2014 à 21:20

    Ben une paire d'el trou d'lapin étaient des sabiaux plats sur l'coup d'pied et sans cuir sur l'dessus, ça c'était les vrais sabiaux de lapins, car isl y en avaient avec un peu d'cuir. Les sabiaux d'gamins c'était des lefafiot.

    J'espère avouère un peu éclairer vout lanterne.

    Bonne nouartée

    2
    Dimanche 16 Février 2014 à 21:04

    L'auteur @ el solognot

    C'est quoi comme chaussures, des "trous de lapin" ? Je suis certain que beaucoup de lecteurs sont aussi perplexes que moi... Des sabots d'un genre particulier ?

    Vous savez comment il s'appelait, notre dernier sabotier ? Il mériterait d'être (re)connu, non ?

    1
    el solognot
    Dimanche 16 Février 2014 à 20:50

    Un biau sujet sur les sabiaux à soully, à savouère qu' la dernière photo, et ben là y avait el dernier sabotier d'vout ville, il fabriquait des trous d'lapins, vous n'savez pas c'queu sait oune paire de trou d' lapin? Et el boué d'ses sabiaux ? il demandait qu' el boué soué coupé en loune dure, c'qui faisait des chausses inusables. C'était el bon temps, les chouses devaient durer. Meshui el boué est coupé bout-ci bout-là, même el boué d'chauffage devrait être coupé en loune dure, il est ben meilleur pour nous chauffer.

    Ben, de bon souvenirs tout c'là.

    Bonne nourtée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :