• Début de commencement d’initiative (fichu calendrier !)

     

    C'est un lecteur (qui se reconnaîtra et que nous remercions) qui nous a mis le rodéo à l'oreille...

    Vous avez sans aucun doute entendu parler de la récente loi du 3 août portant sur la répression des rodéos motorisés (le texte de loi est ci-dessous en cliquant sur l’icône).

     

    Début de commencement d’initiative (fichu calendrier !) Loi du 3 août 2018

     

    Qui peut s’en plaindre ? Ceci étant, il est fort probable que, comme souvent, faute de moyens humains et de volonté vraie, cette loi aura le mérite d’exister sans pouvoir le plus souvent être efficacement appliquée (la loi contre les dépôts sauvages en est un exemple parmi d'autres, bien visible dans notre bonne commune). Nous verrons dans un an ou deux ce qu’il en est de ces rodéos motorisés, qui, normalement, si la législation est efficace, ne devraient plus exister (idem pour les dépôts sauvages). Rêvons !

    Dans les médias locaux, notre bon maire se voit attribuer l’initiative de cette loi. Reprenant ses propos, La Rep (on y parle de « Communiqué de Jean-Luc Riglet » ; à lire ici), tout comme Le Journal de Gien (ci-dessous), disent avec un bel ensemble (reprenant les termes du communiqué) :

     

    Début de commencement d’initiative (fichu calendrier !)

     

    Article du Journal de Gien du 2 août 2018

     

    « Je suis très fier d’avoir initié et contribué à cette réussite […] ».

    Il n’est pas ici question de mettre en doute le « contribué ». On n'a aucun élément et, dès lors, ainsi soit-il.

    En revanche, le « initié » nous semble moins évident. D’après ces deux médias, c’est notre maire qui serait à l’initiative (il aurait « initié ») de cette loi. Les parlementaires, nous apprennent nos deux médias, pilotés par le communiqué officiel, auraient été « interpellés » par lui lors de la cérémonie des vœux en « janvier dernier ». Pourquoi pas, à ceci près quand même que la première mouture de la proposition de loi portant sur les rodéos motorisés a été enregistrée à la Présidence du Sénat sous le numéro 102 dès le 21 novembre 2017 (lire ci-dessous en cliquant sur l’icône).

     

    Début de commencement d’initiative (fichu calendrier !) Proposition de loi du 21 novembre 2017

     

    Si le calendrier a encore un sens, novembre 2017 vient avant janvier 2018. Bref, il semblerait bien que toute cette affaire de loi contre les rodéos motorisés était déjà de toute façon, comme on dit, dans les tuyaux. La porte étant entrouverte, il suffisait d'entrer. Ce qui fut fait. Fichu calendrier...

     

     

    [Mis en ligne le 28/08/2018]

     

    « 30 ans et toutes ses grumes12 platanes et 29 bûcherons »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    6
    Gérard M.
    Jeudi 30 Août à 13:50

    A défaut d'être fier de ce que l'on a fait ( ou de ce que l'on aurait dû faire), soyons fier de ce que les autres ont fait….

    Tout cela ressemble bougrement à la technique du coucou...et nous renvoie à un classique de notre précieuse littérature:

    "le coche et le mouche" ( fable de le Fontaine). Je laisse chacun deviner qui est dans le rôle de la mouche.

     Tout cela nous promet un bilan de mandat municipal de haut VOL! 

      • Manu
        Jeudi 30 Août à 19:08

        Un autre classique bien adapté à ce communiqué " la grenouille qui se veut plus grosse que le boeuf "

    5
    Jeudi 30 Août à 09:14

    @Manu

    Je ne voudrais pas avoir l'air de défendre qui que ce soit, mais, en réalité, les médias, dans cette histoire, ne font que reprendre un communiqué émanant du maire lui-même. C'est pourquoi les termes sont identiques. Il ne s'agit pas "d'articles" en tant que tels rédigés par les journalistes sous leur entière responsabilité.

      • Jeudi 30 Août à 10:48

        Oui, c'est la règle du jeu médiatique, et pas uniquement au niveau local.

      • Manu
        Jeudi 30 Août à 09:40

        D'accord avec vous. Alors demain, le Maire par exemple fait un communiqué en expliquant qu'il est le plus beau et qu'il transforme tout ce qu'il touche en or, et les médias locaux seront obligés de rapporter ses propos, si idiots soient ils. Ah bon.

    4
    Manu
    Jeudi 30 Août à 08:57

    Les médias locaux se ridiculisent avec ce genre d'articles farfelus. Que le correspondant local écrive des âneries, passe encore, mais que le rédacteur en chef ne vérifie pas les sources d'investigations, ça frise vraiment l' amateurisme et l'incompétence. Que certaines personnes profitent de tout ça, après tout, pourquoi pas.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :