• Dernière séance ?

    Au cinéma, c’est le genre d’affiche dont on se passerait bien.

     

    Dernière séance ? 

    Affichette sur la devanture du cinéma Le Sully - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

    Bref, cela semble reparti comme en 2011 : le cinéma fait encore de l’anémie. Tellement qu’il est en vente. Combien ça coûte, un cinéma ?

    La dernière fois, la commune avait mis la main à la poche pour sauver son cinéma. Le fera-t-elle (le ferons-nous), en a-t-elle encore les moyens, l’envie (en avons-nous encore les moyens, l’envie) aujourd’hui si aucun repreneur ne se manifeste ?

    À l’heure de la VOD, du streaming, du (très) haut débit, de la fibre optique, des écrans plats de plus en plus grands, du home cinéma, de la haute définition, de la 4K et des évolutions technologiques toujours à venir, un cinéma « en dur » est-il encore viable dans une petite commune paupérisée de 5 000 habitants ?

    Décidément, le petit commerce indépendant va mal. Après la fermeture de la Maison de la presse ce printemps, voici venu le tour du cinéma.

    À deux pas de là (une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule), c’est le salon de thé « L’Atelier du Goût » ouvert au début de l’année (Rue du Marché) qui vient également de mettre la clé sous la porte. Aïe ! Un salon de thé « en dur » est-il encore viable, etc. ?

     

    Dernière séance ? 

    Le salon de thé L'Atelier du Goût est aussi à vendre - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

    Et s’il n’y avait plus de place à Sully que pour des petits commerces de niche plutôt haut de gamme, seuls capables, peut-être, de damer le pion au rouleur compresseur de la grande distribution toute proche et du cybercommerce ? Réponse, sans doute, dans quelques années.

    Évidemment, dans ce contexte, les petits commerçants n’ont pas un gros moral : on s’en serait douté… (Lire ici l’article de La République du Centre du 10 juillet dernier, « Les commerçants de Sully-sur-Loire ont le moral en berne »).

     

    [Mis en ligne le 20/08/2015]

     

    « Coupez !...350 ans, en toute transparence »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    4
    lapin vert
    Jeudi 27 Août 2015 à 19:47

    A Sully comme dans d'autres communes, le pouvoir d'achat baisse. Et il n'y a aucun magasin bon marché ! Il n'y a pratiquement que des magasins de bouche ou des magasins de vêtements destinés à un certain public.

    Il serait temps d'avoir des enseignes, un peu comme à Bonnée, qui permettrait aux petits portes monnaies de se vêtir, d'avoir des ustensiles de cuisine ou pouvoir agrémenter son intérieur sans avoir à se ruiner !

    un magasin Tati, Babou, Stockomanie seraient les bienvenus, il y a de la place à la Pillardière (ah non que des industries)   tongue

    3
    Furibar
    Vendredi 21 Août 2015 à 18:56

    Sully va-t-elle devenir une ville musée pour touristes avec des boutiques qui vont avec? Pas certain que ça n'évoluera pas dans ce sens là

    2
    CON-tribuable
    Mercredi 19 Août 2015 à 21:44

    Hum , Hum , ça pue le règlement de comptes à ok corral avec Albert dans le rôle de l'empapaouté pas content . Au fait le centre culturel de l'église Saint Germain qu'on utilise si peu , ne pourrait il pas servir en même temps de salle de cinéma ? he he he .

    1
    el solognot
    Mercredi 19 Août 2015 à 20:48

    Pour el salon d'thé c'était tout vu qu'ceu commerce fermerait rapidement, ja jor dans vout bourgade un salon d'thé a "fonctionné" même dans les anciens temps.

    Pour el cinéma c'la est normal qu'là oussi ça n'fonctionne pas, el ciné était d'jà en sursis d'puis des années. Y faudrait être fou pour r'prendre un cinéma dans vout bourgade. J'sais y peu y avouèr des fous...qui peuvent penser qu'el cinéma peu encore être rentable. Moué j'dis qu'non vu la conjoncture et comme el dit el boris avec le modernisme qui est rentrée dans les carrées.

    Bounne nouartée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :