• La rue n’est pas la route (ou, à 50, t’es mort ; à 30, t’es vivant)

     

    Tout récemment, face aux lobbies de l’automobile et de la route, l’État n’a pas su imposer la réduction de vitesse sur nos routes de 90 à 80 km/h. À vrai dire, rien de vraiment surprenant…

    En ville, la situation est différente et le 30 km/h comme règle et non comme exception fait son petit bonhomme de chemin (lire notamment ici), même si ce n’est pas encore pour tout de suite.

    À Sully, notre maire s’est engagé à réduire la vitesse des véhicules (« Continuer à mettre en œuvre les moyens permettant de réduire la vitesse des véhicules »).

    Promesses électorales de la liste Sully pour tous, rubrique Sécurité (en creux, on notera que la vitesse est considérée comme un facteur d’insécurité)

     

    À Sully-sur-Loire, mode d’emploi, on dit « Chiche ! » et on attend avec impatience de voir les premières mesures allant dans ce sens. Le réaménagement du centre-ville est évidemment l’occasion à ne pas manquer pour réduire de 50 à 30 km/h la vitesse maximale autorisée dans notre commune.

     

    Rappelons cette brutale réalité :

     

     

    Rapport entre vitesse et risque de décès pour les piétons - Cliquer sur l'image pour l'agrandir

     

    Prenons l’exemple de notre centre-ville.

     

    Distance Porte de Berry-Avenue de Béthune en centre-ville (trait orange) : 362 mètres - Cliquer sur l'image pour l'agrandir

     

    À 50 km/h, il faut 26 secondes pour parcourir cette distance de 362 mètres et aller de la Porte de Berry à l’Avenue de Béthune. Il faut 43 secondes à 30 km/h. 17 secondes de plus.

    Prendre le risque de tuer ou de blesser grièvement quelqu’un pour « gagner » 17 secondes, ça vous tente ?

     

    [Mis en ligne le 6/07/2014]

    « Quatre photos pour une couverture« Espace vert » miniature : une espèce d’espace très sullylois »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    10
    entre parenthèses
    Jeudi 7 Août 2014 à 10:45

    Merci, Prof, d'introduire un peu de bons sens et d'honnêteté intellectuelle dans ce mini-débat !

    A la lecture des autres contributions, j'en déduits que je vais actualiser la liste des sujets à éviter si l'on ne veut pas se fâcher avec ses amis.  Il y avait déjà la politique et la religion, j'y rajoute les limitations de vitesse.

     

    9
    Bazouka
    Dimanche 3 Août 2014 à 10:30

    Malheureusement, les conducteurs épris de vitesse et de liberté ne commencent à voir les choses autrement que lorsqu'un de leurs enfants ou de leurs proches connait une fin tragique par la faute d'un chauffard fou de vitesse.

    J'en sais quelque chose.

    La liberté, en particulier dans l'espace public, trouve naturellement ses limites dans le respect d'autrui, de la vie d'autrui.

    8
    Samedi 2 Août 2014 à 18:16

    la meilleure formation des jeunes conducteurs.....hum hum.....qui ne c'est jamais doublé par un A ????????

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    prof
    Samedi 2 Août 2014 à 11:26

    La diminution du nombre de morts sur la route a,  heureusement, fortement diminuée mais beaucoup d'autres facteurs que la limitation de la vitesse y ont contribué :


    l'amélioration du réseau routier avec suppression des points dangereux ( par exemple le Carrefour de Tournebride), les autoroutes, l'amélioration de la signalisation,  le port obligatoire de la ceinture de sécurité à l'avant, puis à l'arrière, la lutte contre l'alcoolémie au volant, la meilleure formation des jeunes conducteurs, le permis à points, le contrôle technique des véhicules, les contrôles radar


    La limitation de vitesse à 30 km/h dans les centres ville et endroits dangereux est tout à fait justifiée, mais au lieu d' un abaissement général de la limitation de vitesse, peut être qu'une modulation de celle-ci en fonction de la dangerosité de l'endroit serait plus adéquate.


    Malheureusement, il y aura toujours des inconscients sur la route pour qui rien ne les fera changer de comportement!

    6
    Furibar
    Vendredi 1er Août 2014 à 22:10

    Hé, entre parenthèse,

    tu t'es pris une tuile sur la tête ???

    5
    Vendredi 1er Août 2014 à 19:40

    Bonsoir, je parlais de   "il faudrait revoir la signalisation, les carrefours à haut risque comme celui proche de huit à huit, la priorité à droite à coté de la poste, la difficulté de traversé le virage BD Saint-Germain à la la hauteur du café des Arts....etc.........Et là aucun projet......" et non de la vitesse .....Bien Cordialement

    4
    Vendredi 1er Août 2014 à 18:05

    @ entre parenthèse

    1) Ah, l’Automobile Club de France est parmi nous !

    2) Quelle misère de ne pas avoir la liberté de tuer ou de blesser grièvement quelqu’un en roulant trop vite ! Chienne de vie quand même…

    3) 1972 (avant l’instauration de la limitation de vitesse) : 15 millions de voitures en France et 18 000 tués sur la route

    2013 : 38 millions de voitures et 3 200 morts

    Pure coïncidence évidemment.

    4) Petite expérience pour le week-end montrant que la vitesse n’a aucune incidence sur la gravité des blessures en cas de choc.

     

    Se placer face à un mur à une vingtaine de mètres de celui-ci

     

    Étape 1 : marcher vers ce mur à la vitesse d’un pas à la seconde. Amortir le choc en tendant les bras.

    Étape 2 : marcher vers ce mur à la vitesse normale (environ 5 km/h). Amortir le choc en tendant les bras.

    Étape 3 : courir vers ce mur à petite vitesse (10 km/h, allure de jogging). Amortir le choc en tendant les bras.

    Étape 4 : courir à fond vers ce mur (25 km/h, allure de sprint). Essayer d’amortir le choc en tendant les bras.

    Constater le résultat. On en reparlera, enfin… quand vous serez sorti(e) de l’hosto smile

    3
    entre parenthèse
    Vendredi 1er Août 2014 à 11:49

    Ah, il y avait longtemps !  Sur les ondes, à la télé, dans la presse écrite, on a régulièrement ces ayatollahs qui sans cesse veulent encore et toujours réduire la vitesse.

    Allez-y : passez de 90 à 80.  Je ne vous donne pas trois ans pour que les éternels mêmes arguments ressortent : "statistiquement, si on passait de 80 à 70, ça ferait tant de morts en moins".  Alors, on passera à 70, puis à 60, etc...

    Mais quand comprendrez-vous enfin que même à zéro à l'heure, il y aura encore des morts sur les routes et dans les rues : la tuile reçue sur la tête, la foudre, la crise cardiaque, que sais-je ?

    J'en peux plus de toutes ces limites à la liberté.

    2
    Lundi 28 Juillet 2014 à 18:18

    A part la limitation de vitesse, il faudrait revoir la signalisation, les carrefours à haut risque comme celui proche de huit à huit, la priorité à droite à coté de la poste, la difficulté de traversé le virage BD Saint-Germain à la la hauteur du café des Arts....etc.........Et là aucun projet......

    1
    el solognot
    Dimanche 6 Juillet 2014 à 16:41

    Ben il est vré que moins ont va vite moins on a d'risques, mais j'suis p'être pâ ben fûter mais sour la distance d'freinage y faut y t'nir compte du gonflement des pneus. Des pneus ben gonglés vous aurez oune distance d' freinage correcte sinon des sous gonflés vout distance d' freinage sera plus longue. Après y a arrié l'usure d'vos pneumatique.

    Bounne après-midi assous la pleue.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :