• La ville et le château, les Sullylois et le duc

     

     

    Aujourd’hui, on sort la calculette et on calcule des superficies. Merci Géoportail (http://www.geoportail.gouv.fr).

    Prenons la propriété occupée par Maximilien de Béthune, duc de Sully (douves, château + parc) : l’ensemble couvre 32,5 hectares.

     

    La ville et le château, les Sullylois et le duc

     Superficie : 32, 5 ha - Cliquer sur l'image pour l'agrandir

     

    L’ensemble de la ville de Sully enserrée dans son enceinte fortifiée de la même époque occupe quant à elle 5,5 ha.

     

    La ville et le château, les Sullylois et le duc 

     Superficie : 5,5 ha - Cliquer sur l'image pour l'agrandir

     

    Six fois plus d'espace pour le duc et ses proches que pour l’ensemble des Sullylois intra-muros de l’époque !

    Évidemment, à force, ça finit par faire des mécontents, des révoltes et des révolutions…

     

     

    Supplément au Journal de Gien, 11 octobre 1962 - Archives personnelles (lire également ici) - Cliquer sur l'image pour l'agrandir

     

     

    Pour en savoir un peu plus sur la fortune de Sully, son patrimoine et la manière dont il a géré cette fortune, on pourra lire l'ouvrage très documenté d'Isabelle Aristide, La fortune de Sully, éd. Comité pour l'histoire économique et financière de la France, coll. Histoire économique et financière de la France, 1990, 497 pages, consultable également en ligne ci-dessous. On y voit que Sully a, en quelques années seulement, accumulé un patrimoine colossal (châteaux, terres, création d'une ville - Henrichemont -, etc.). Citons seulement cette remarque de l'avant-propos du livre :

     

    Sully était pauvre quand il est arrivé aux affaires (ce fut aussi le cas de Richelieu), le patrimoine des Béthune ayant été dilapidé dans la première moitié du xviie siècle ; dix ans plus tard, lors de son élévation à la pairie, il était riche. 

     

    On ne saurait trop vous conseiller la lecture de ce livre qui détaille point par point l'ensemble de la fortune et du patrimoine de notre ancien concitoyen ainsi que les différentes méthodes qu'il a employées pour consolider ce patrimoine. Il faut dire que les différents droits seigneuriaux existant à cette époque lui ont facilité la tâche...

     

     

     

    [Mis en ligne le 24/01/2015]

    « Sully-sur-Loire, centre-ville (taille XXXXXL)Graffiti Story : les recherches se poursuivent… »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    5
    Sullhistory
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 22:58
    Inpressionnantes les injustices de l'époque...
    4
    Scrute toujours
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 21:56

    instructive la comparaison des surfaces

    Aujourd'hui, toujours pareil. Plus t'es riche, plus la propriété est grande!!!!!!!!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Furibar
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 18:51

    10 ans pour faire fortune en faisant un petit passage par la case Ministre des finances/Pouvoir. Classique.

    2
    Samedi 24 Janvier 2015 à 21:00

    @ baron 45

    Merci pour votre commentaire.

    J'ignore si des historiens se sont penchés sur cette révolte dans le détail. Elle a dû ressembler à toutes les révoltes des petites gens contre les pouvoirs en tout genre...

    1
    baron 45
    Samedi 24 Janvier 2015 à 17:36

    Justement, j'aimerai en savoir un peu plus sur la révolte des sabotiers. Qui n'a rien à voir avec le sujet abordé mais qui concerne aussi le Château de Sully.

    Il y a t-il des livres sur ce massacre. Il me semble que ce sont les ruraux qui ne voulaient pas payer un nouvel impôt et sont allés au château de Sully réclamer justice et se sont, en finalité, faits massacrés par les troupes de Richelieu. Il y t-il des documents, qui en parle un peu plus, que ceux officiels, que nous connaissons.

    Le château de Sully n'a pas toujours été un lieu de promenade à touristes!!! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :