• Le sénat, un bout du monde à part

    Ça ne pouvait pas mieux tomber. Il y a eu des élections sénatoriales récemment (28 septembre dernier) et figurez-vous que notre commune a la chance de compter l’un des 348 sénateurs en son sein. Si, si.

    Alors, à Sully-sur-Loire, mode d’emploi, on a pensé que c’était l’occasion d’avoir quelques infos sur ce sénat (et ses sénateurs, qui, cet été, ont, par exemple, voté contre la pénalisation des clients de prostituées, alors que l’Assemblée nationale avait voté pour) si mal/peu connu(s). Comme rien de ce qui est public n’est secret (la Haute autorité pour la transparence la vie publique et son site Web ici veillent au grain), le sénat ne devrait être un secret pour personne. Le monde étant bien fait (enfin… ça dépend quand même des moments !), figurez-vous que le magazine L’Express a publié récemment (numéro 3299 du 24 septembre 2014, qui n'est plus en vente) une excellente enquête (plutôt fouillée et plutôt à charge) sur cette chambre haute de notre République. On imagine qu’il existe des enquêtes à décharge pour rétablir l’équilibre et on laisse à chacun le soin de s’y reporter, si besoin.

    Donc, l’enquête de L’Express. Sur le sénat, son train de vie et son train de sénateur. Consultable en cliquant sur l’icône ci-dessous (PDF, 4,6 Mo). Vous allez voir : c’est un bout du monde à part.

     

    Le sénat, un bout du monde à part Enquête sur le sénat publiée dans L'Express, n° 3299 du 24 septembre 2014 (4,6 Mo)

     

     

     

    Le sénat, un bout du monde à part

    Joseph Ducreux, Le discret (vers 1790), Spencer Museum of Art (Lawrence, Kansas, Etats-Unis)

     

     

    |Merci à Elisab de nous avoir transmis une copie de cette enquête de L’Express|

     

    [Mis en ligne le 9/12/2014]

    « Y'a du débit !L’arbre manquant ne manque plus »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    12
    CON-tribuable
    Vendredi 12 Décembre 2014 à 21:03

    Quelle honte dans une république irréprochable de profiter du système à ce point .bad bad bad .

    11
    Vendredi 12 Décembre 2014 à 20:17

    @ entre parenthèses

    J'ai refait une capture d'écran montrant le public.

    Treize personnes. Vous avez raison, on est à peu près à ce niveau-là.

    L'exposé de Jean Tirole est ici.

    Merci pour ces infos.

     

    10
    Vendredi 12 Décembre 2014 à 18:40

    @ entre parenthèses

    Merci pour votre commentaire et le lien de l'audition (mais il ne marche pas frown).

    Malheureusement, la photo n'est pas passée. Je ne la vois nulle part dans ce que je reçois sur la plateforme.

    Peu importe, on vous fait confiance pour le décompte ! Je vais tenter de retrouver le lien.

    9
    entre parenthèses
    Vendredi 12 Décembre 2014 à 18:29

    Incroyable !

    Comme vous sans doute, je suis fier qu'un français : Jean Tirol ait reçu le prix Nobel de l'économie 2014.  Vu la brillante situation dans laquelle nous nous trouvons, j'avais la naïveté de penser que notre gouvernement et notre législateur allait puiser auprès de lui avis et conseils éclairés.

    C'est toute la différence entre vous et moi d'une part, nos sénateurs d'autre part.  Voyez plutôt !

    Le 19 novembre dernier, la commission des affaires économiques du Sénat auditionnait Jean Tirole. 

    On pourrait imaginer qu'il y ait eu foule ; qu'au delà des 39 membres de cette commission, nombre de nos élus aient tenus à écouter, à interroger cet expert reconnu internationalement.

    Combien étaient-ils ?  Je n'ai pas réussi à le savoir.  Si vous cherchez le compte-rendu de séance, ce que j'ai fait, il n'y est pas fait mention des présents/absents.  Voici en revanche une partie de la réponse :

    Désolant, affligeant !

    Je compte 13 péquins.  Non, non, me dira le Bout du Monde (qui n'appartient pas à cette commission), la caméra ne restitue qu'une vue partielle.  Certes, mais pourquoi voudriez-vous qu'ils soient tous allé s'entasser hors champ ?

    Il y a des coups de pied au ... qui se perdent !  Je suis réellement désespéré de cette classe politique.

    Pour finir sur une note optimiste, vous qui n'êtes pas sénateur(e), mais que le propos de ce grand monsieur intéresse, vous pouvez écouter son intervention içi.

    8
    CON-tribuable
    Mercredi 10 Décembre 2014 à 18:41

    C'est pas là qu'ils se retrouvent tous avec leurs amis du Figaro et de Libération , pour boire gratuit à la santé de ceux qui payent ????????tongue tongue winktongue .

    7
    el solognot
    Mercredi 10 Décembre 2014 à 16:16

    Ben moué les gâs j'ai eu un jour la chance d'me trouver parmi eux à la cafette où y zon soif dé quoué d'parler pour ren dire. Et ben moué c'jour là y ne parlaient que des sous qui z'allaient  mettre dans leurs poches, incroyable mé ben vré. Foie de solognot.

    6
    CON-tribuable
    Mardi 9 Décembre 2014 à 17:42

    Sa cour un peu à celle de Louis XIV au château de Versailles .he he he . 

    5
    Mardi 9 Décembre 2014 à 17:22

    @ Furibar

    Oui, bien vu. C'est un peu ça.

    4
    Furibar
    Mardi 9 Décembre 2014 à 17:05

    Physiquement, le président du sénat me fait penser à Louis 16. Pas vous?

    3
    MONOEIL
    Mardi 9 Décembre 2014 à 15:48

    Le fait d'être là n'est pas la preuve qu'ils servent à quelquechose clown. Ils sont là surtout parce qu'ils bénéficient de privilèges. Sinon ils n'en ferait pas tant pour avoir un fauteuil au palais du luxembourg.

    2
    Mardi 9 Décembre 2014 à 09:57

    @ CON-tribuable

    Je serais moins sévère que vous smile quand même. Certes, ils/elles ont à l'abri du besoin, mais ce ne sont pas les seul(e)s, et, après tout, il n'y a rien de mal à cela. L'enquête parle effectivement de "magouille" et il y a des moutons noirs partout. Ils/elles servent malgré tout à quelque chose, puisqu'ils/elles sont là... C'est sûr, ils/elles vivent sous les ors de la République, qui apparaissent bien décalés aujourd'hui.

    1
    CON-tribuable
    Mardi 9 Décembre 2014 à 09:32

    En ces périodes de déficits abyssaux , comment accepter de payer ces vieux nantis magouilleurs qui ne servent à rien . Honte pour ça à l'UMPS , honte à ces privilèges d'un autre temps et honte à ces profiteurs .bad bad bad .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :