• Mercredi 16 janvier 1985 (7h40) : 30 ans déjà

     

     

    16 janvier 1985 (7h40) : 30 ans aujourd’hui 

    Le pont effondré vu depuis le chemin de ronde du château. Guide pratique municipal 1986-1987 (couverture). Coll. personnelle - Cliquer sur l'image pour l'agrandir

     

     

     

    Tous les Sullylois présents à Sully ce mercredi-là se souviennent de cette date. Du froid aussi, glacial, qui durait depuis le 4 janvier, et qui durera jusqu’au 18 (plus d’infos sur cette vague de froid ici et ici).

    Certains se souviennent sans doute encore du bruit soudain de l’effondrement. D’autres ont peut-être eu la peur de leur vie…

    Bref, l’effondrement du pont n’a pas laissé beaucoup de Sullylois indifférents, surtout dans les semaines et les mois qui ont suivi, où la nécessité de traverser la Loire sur le pont Bailey provisoire installé sur les piles du pont de chemin de fer a ralenti et pénalisé les échanges entre la rive nord et la rive sud.

    Quelques photos du pont effondré sont visibles en cliquant ici.

    On pourra également visionner ce reportage de FR3 Centre diffusé le 30 juillet 2014 à propos du pont suspendu de Châtillon-sur-Loire (avec quelques images d'archives du pont de Sully effondré, au début du reportage).

     

     

     

    La reconstruction du pont selon des normes routières plus modernes n’a pas eu que des conséquences fastes pour les Sullylois – mais en a-t-elle eu du tout ? Très rapidement, la commune s’est trouvée envahie de poids lourds, attirés par milliers par cette nouvelle possibilité de franchissement du fleuve qui agissait comme un aimant. C’en était terminé de la quiétude de l’avenue de Béthune et des alentours tout au long de l’itinéraire de contournement poids lourds, sans compter les nuisances olfactives et sonores ainsi que la multiplication des risques pour les usagers les plus fragiles (piétons, cyclistes et… automobilistes).

    Aujourd’hui, le pont est emprunté par 15 000 véhicules par jour en moyenne annuelle (dans les deux sens). Ça en fait, des millions de véhicules, en 30 ans…

    Pour en savoir un peu plus sur les causes à l'origine de l'effondrement, on pourra lire le dossier consacré à la Fragilité à basse température des aciers d'anciens ponts suspendus, et notamment le scénario détaillé de la rupture des câbles du pont de Sully le 16/01/1985 (pages 19 à 25) publié dans le cadre des Journées techniques Ouvrages d'art 2012, téléchargeable en cliquant sur l'icône ci-dessous.

    16 janvier 1985 (7h40) : 30 ans aujourd’hui Journées techniques Ouvrages d'art 2012 (Cliquer sur l'icône pour lancer le téléchargement - 2,6 Mo)

     

    >>>>>>>>>>>>>>> 

    Il ne faisait pas chaud non plus à Sully en 1895.

     

     

    Il faisait déjà grand froid en 1895. La banquise à Sully, au niveau de l'ancien pont que l'on aperçoit à droite (tirée de l'ouvrage de Dany Lemelin, Sully-sur-Loire - A la recherche du passé suspendu, page 36)

     

     

    1895, 1985. Si l’on garde la même combinaison de chiffres (1-5-8-9), le prochain épisode de grand froid tombera en 5189. Pas de panique, ça nous laisse le temps !

     

     

    [Mis en ligne le 15/01/2015]

    « Rue Jean Jaurès, la rue idéale ?> lire la suite »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    14
    CON-tribuable
    Dimanche 18 Janvier 2015 à 12:19

    Vous avez parfaitement raison Arsène , mais qui pourrait prendre en mains de telles actions . Tous nos élus ont intérêt à ne pas faire de vagues . Le duc parce qu'il est sénateur aujourd'hui , le banquier qui a besoin de l'investiture UMP , le pharmacien , pour ne pas mettre en porte à faux son nouvel ami , le toubib au nom du parti , enfin le président de la com.com qui doit son poste au maire actuel . Reste la bande des socialistes , réduits au silence depuis des années , incapables d'engager une action concrète , il n'est pas envisageable de compter sur eux . Conclusion , pendant des années on a payé pour la faisabilité du projet à fonds perdus , et tout le monde s'en fout . Avec ce genre de gestions on nous dit que les caisses sont vides , on ne peut pas dire que ce soit surprenant . Qu'en pensez vous Messieurs les responsables cool cool cool.

    13
    Dimanche 18 Janvier 2015 à 09:14

    @ Arsène

    Malheureusement, comme presque toujours, il faudra sans doute attendre un "gros problème" (gros accident, explosion d'un poids lourd transportant des matières dangereuses dans la traversée de la commune, etc.) dû au pont et au trafic poids lourds pour que les décideurs prennent enfin une décision et que le financement se trouve comme par enchantement.

    On en est là. Malheureusement encore...

    12
    Arsène
    Dimanche 18 Janvier 2015 à 08:46

    Et si, pour containdre nos élus de tout bord, il fallait bloquer le pont et les poids-lourds pour se faire entendre ?


    Ce genre d'action, non violente, est nécessaire pour médiatiser le sujet et forcer à une décision qui n'est plus simplement budgétaire.


    A quand le rendez-vous ?


     


     

    11
    Grain de poivre
    Dimanche 18 Janvier 2015 à 08:31

    Le "problème" du financement d'un 2ème pont? Bof, surtout le problème du manque de volonté politique, comme toujours dans ces cas là. Quand le pont s'est effondré, le financement a été trouvé tout de suite. Les décideurs ne sont pas décidés à avoir un 2e pont, la preuve? ça fait 50 ans que ça traine... et que ça discute en rond. Il faudra bien un jour désigner les responsable de cette situation.

     

    10
    el solognot
    Samedi 17 Janvier 2015 à 21:29

    Mé vous en écrivassez des trucs qui sont "poulitiques" alors que c'blog n'a ren à vouère avec vos histouère. Vous avez ben ren à fé qu'd'écrire des chouses qui sont qu'dans vos têtiaux qui chauffent un peu d'trop. El pont lui à ben chauffer à -22°C el 16 janvier d'lan 1985. Vout nouviau pont n'sera ja jor fé. Y sont déjà pas capable de fé oune photiau du marché de vout bourgade qui est vré, r'garder el soullymag n°3 y a tozdis la fausse fotiau du marché. Ben pourquoué pâ y mette el châtiau de versaille à la place de vout châtiau ? Ben moué j'me dis qu'si y sont capable d'fé c'la y vous mente sur ben des chouses d' vout bourgade. L'adjoint au marché y dit ren d'clà.

    Pour vout pont second y en aura ja jor y a pu de sous dans la tirelire. C'est coumme l'histouère d'la ligne du ch'min d'fer du chateauneuf à vout bourgade ben j'crois qu'el projet y on n'entrendra pu causer...

    Bon j'vais aller vouère mes p'tites biquettes et mes deux boucats y m'appellent ben normal j'suis en r'tard ben ouiai y savent que ven d'écrire sur l'blog du boris.

    9
    baron 45
    Samedi 17 Janvier 2015 à 15:37
    @ CON-tribuable
    Il y a 5 heures
     
    Bravo et Merci, enfin quelqu'un qui parle comme moi!.... Je vous sent un peu énervé, Non !!!
    Je n'étais pas totalement sérieux en parlant du lycée quoique si celui-ci est vraiment un manque dans la Région Centre pour la spécialité qu'il va avoir. Pourquoi pas?.. Autrement d'accord avec vous pour les priorités. Il faut savoir que le deuxième Pont de Sully a été ou est en projet depuis bien lonnngtemmmps.... Maintenant que nous sommes habitués aux bruits et odeurs de Gaz-Oil des camions, nous pouvons attendre encore un peu!!!.  
    8
    MONOEIL
    Samedi 17 Janvier 2015 à 15:18

    Je confirme ce que dit Bugoss. Les témoins directs ont tous constaté ce jour-là que les cables du pont étaient rouillés et n'avait pas été entretenus.

    De plus, je ne partage PAS DU TOUT l'enthousiasme de Philippe Rey sur ce qui aurait été fait dans les années 80-90 par les édiles de l'époque. Manque de vision? Pressions diverses? En tout cas c'est surtout à partir de ce temps-là que tout s'est dégradé à Sully avec, en apothéose, les Gaston Lagaffe de la municipalité précédente. cependant il ne s'agit pas seulement de gaffes ou de simples erreurs, mais de véritables fautes qui ont conduit à pourrir la vie de nombreux habitants (la pseudo-deviation poids lourds par ex.) 

    7
    l'incrédule
    Samedi 17 Janvier 2015 à 13:25

    @contribuable

    savez vous que la désertification médicale est en partie due au fait que les femmes médecins ou les femmes de médecins veulent une scolarité complète de la maternelle à la terminale à proximité de chez leur famille; savez vous que le désenclavement routier est AUSSI qq chose de fondamental pour la perennité des entreprises; il faut dc appuyer le projet d'un autre pont mais aussi ce projet de lycée qui n'est pas un projet d'une personne que vous ne semblez pas bcp apprecier ms un projet collectif porté par un grand nombre d'élus pour améliorer l'attractivité de notre territoire; sur un plan plus général, quand cessera t on de dénigrer un projet à sully lorsque cette idée vient d'une personne que l'on apprécie peu, quand bien meme ce projet serait il fédérateur et porté par un nombre important d'élus de TOUS BORDS: ces chicaneries sur la personnalité du porteur du projet, quel qu'il soit, tuent litteralement toutes tentatives de sortir notre ville de son marasme, là ou il faudrait le rassemblement; ainsi, peut etre l'équipe du pharmacien pourrait s'opposer à certains projets venant du maire actuel ou du docteur qui les "trahit" à leurs yeux par le simple fait que ces idées, fussent elles bonnes sont portées par des adversaires; ainsi si un projet porté par CHERREAU serait bon, pourquoi faudrait il s'y opposer par le simple fait que ce dernier représente la gauche nationale et que la majorité de nos élus sont divers droite ou droite? Arretons ces chicayas...

    6
    CON-tribuable
    Samedi 17 Janvier 2015 à 09:21

    Sur des projets aussi onéreux , bon sang on a pas le droit de se tromper , nos jeunes couples travaillent tous les 2 et notre tissu industriel insuffisant les oblige à partir dans les grandes villes . Faisons les choses dans l'ordre et pour le collectif , plutôt que de mettre la charrue avant les bœufs pour se mettre en évidence à titre personnel en faisant croire à une surpopulation de cadres à Sully . Voici l'ordre des opérations que tout couillon de base pourrait soumettre .

    Construction d'un nouveau pont . ( amélioration immédiate de toutes nuisances )

    Agrandir où créer de nouvelles zones industrielles où commerciales grâce à l'amélioration de l' infrastructure routière et par là même , donner un coup de pouce à l'emploi .

    Ensuite et ensuite seulement et suivant les bénéfices de ces investissements , avoir des projets de toutes sortes tels en effet que des lycées où autres . bad bad bad .

    5
    el solognot
    Samedi 17 Janvier 2015 à 07:51

    Mé vout docteur est un grand rêveur...

    4
    bugoss
    Samedi 17 Janvier 2015 à 07:16

    je me souvient très bien a 15mn près j'étais sur le pont . malheureusement depuis tout gamin ayant fréquenté les bords de Loire , je me souviens de ses câbles tous rouilles et l’état de notre pont  (pas d’entretien) dommage il était bien beau !!

    3
    baron 45
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 21:42

    Mais, où vont ces camions, je vous le demande???

    Les sablières, l'usine Chronofrance et les autres établissements industriels.

    Aucun candidat aux élections ne veut ou n'a voulu de ce deuxième Pont. Enorme erreur, l'avenir de Sully en dépend. Maintenant, c'est trop tard, et il y a des priorités comme les ponts suspendus restant dans le Loiret. Et il n'y a plus d'argent.....

    Le rêve serait une autoroute qui parte de Pannes et rejoigne la A 71, en passant entre Sully et Châteaunef ( financée par les habituels privés. ) Par contre, il faut voir la rentabilité?????!!!!!!

    Pour finir, comme en ce moment, le Docteur veut un Lycée professionel également dans cette zone, et moi je le mettrais à l'échangeur Sully/Chateauneuf, et l'affaire est réglée........ 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Grain de poivre
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 18:33

    Sully a beaucoup perdu en perdant ce magnifique pont suspendu. Mais n'a rien gagné, que des camions!!!!!!!!!

    1
    Elisab
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 11:15

    Super les images d'archive. On oublie vite! Ce jour là j'ai pris le pont vers 7h15 pour aller à Orléans. Grosse galère le soir pour rentrer. Je ne savais pas que le pont était par terre!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :