• Parking, mais presque… (1ère partie)

     

    Patatras, badaboum et crac ! À peine apprenait-on dans le dernier Sully Mag (lire ci-dessous) que la municipalité allait créer encore et encore plus de places de stationnement en centre-ville, que le gouvernement, dans son dernier train de mesures destinées à réduire les accidents de la circulation, décide d’interdire le stationnement des véhicules 5 mètres avant les passages piétons (on avait souligné ce problème de sécurité ici et ici).

     

    Parking, mais presque… (1ère partie) 

    Sully Mag, mars 2015 (n° 4), page 7 - On admirera le dernier paragraphe, bel exemple de greenwashing (ou d'écoblanchiment en bon français) dont certains ont le secret. On rigole !...

     

    Patatras !

    Le tout nouveau parc de stationnement de la route de Cerdon, pas encore en service, va donc déjà être trop petit puisque de nombreuses places de stationnement vont dans le même temps devoir être supprimées dans les rues principales (voir les photos des places de stationnement à supprimer ici). Rassurez-vous quand même, ce nouveau futur parking ne sera trop petit que quelques heures par an (à vos appareils-photos !). Nous en reparlerons.

    Bref, à peine ce « grand » parking de la route de Cerdon en service, il va falloir envisager la construction du futur prochain parking de centre-ville. Création d’un parking silo, construction d’un parking souterrain (sous la place De Gaulle par exemple) pour faire comme dans les grandes villes, destruction de quelques maisons pour récupérer de l’espace, abandon de l’idée de transformation de la place de la Trémoïlle en square ou réhabilitation comme parking de la placette située devant la bibliothèque municipale, rue du Bout du Monde, voire toutes ces hypothèses à la fois ?

    Tout ça au lieu de (pour ne pas) mettre en place une rotation contrainte des véhicules (horodateurs ou zone bleue à durée de stationnement limitée), seule solution durable évitant de transformer tout le centre-ville en parc de stationnement.

    Quelque chose nous dit qu’on n’est pas rendu...

     

    [Mis en ligne le 10/04/2015]

     

    « Place du Grand-Sully et Place Maurice de Sully : deux noms pour une même place si différenteEt si on comblait les douves du château pour en faire un parking ? (Parking, mais presque - 2e partie) »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    9
    Furibar
    Mardi 14 Avril 2015 à 21:08

    Perso, jamais eu de pb pour me garer dans le centre quand j'y viens (rarement)

    8
    Samedi 11 Avril 2015 à 13:10

    @ CON-tribuable

    Bien sûr, votre constat est tout à fait juste. L'offre de stationnement est amplement suffisante en centre-ville.

    Tant que la rotation des véhicules ne sera pas mise en place dans le centre (rues principales et autour), les parkings de périphérie resteront les trois quarts du temps sous-utilisés (car trop loin yes des commerces).

    Ce que vous dites du parking de l'Allée de Plaisance se vérifie aussi pour le parking de la rue Kléber, de la rue de la Gare et ailleurs.

    Ce sont les voitures ventouses à la journée qui occupent le centre-ville (parce que c'est gratuit et illimité). Ce sont ces voitures que la rotation permettrait de renvoyer sur les parkings périphériques existants pour laisser la place au centre-ville aux clients des commerces.

    C'est une situation bien connue et bien documentée par ailleurs, mais il faut une volonté politique pour la mettre en œuvre. Elle est absente pour le moment.

    7
    CON-tribuable
    Samedi 11 Avril 2015 à 12:04

    Les emplacements actuels ne suffisent plus , en particulier le week-end et une réflexion va aboutir , on croit rêver . Aujourd'hui , samedi 11 avril 10h45 , parking allée de Plaisance , a peu près 50 places disponibles , 3 voitures garées , soit 47 places disponibles . Passez y cet après midi où même demain matin par curiosité , vous y ferez le même constat . Légèrement plus proche du Centre ville , disons 50 mètres , on peut légitimement penser que cet investissement est ridicule . 

    6
    baron 45
    Samedi 11 Avril 2015 à 09:16

    Moi, je vois bien, trente cinq commerçants se garer route de Cerdon. Bonne idée, "Non"!!!!! La marche 100 mètres c'est peu et c'est bon pour la circulation sanguine. (je suis un grand rêveur, vous le savez).

    En attendant, l'argent qui est mis pour le confort des automobilistes paresseux n'est pas mis pour l'aménagement de la route d'orléans ( enfouissement des lignes électriques/téléphones et boucher les fossés en y faisant de belles places de stationnement pour les pauvres visiteurs des riverains de cet axe. Mr le Maire n'ignore pas le sujet puisqu'il y passe tout les jours.   

    5
    Vendredi 10 Avril 2015 à 20:56

    @ el solognot

    Si la 1ère heure de stationnement est gratuite, les gens qui viennent faire leurs courses au centre-ville en voiture ne verront pas de différence, sauf qu'ils trouveront plus facilement de la place puisque les voitures ventouses qui occupent tout l'espace toute la journée ne seront plus là wink2

    Si cette mesure était mise en place, ce serait POUR les commerçants et il ne serait pas injuste qu'ils participent au financement.

     

     

    4
    el solognot
    Vendredi 10 Avril 2015 à 20:46

    Imaginez vous ben qu'tout c'là vos euros dateurs qu'les commerçants finances la première heure ben j'vous dis qu'vous allez envoyer plus de gens au nord d'vout bourgade. Si y a des sous pourquoué pâ rasé l'ancienne ousine rougier et y fé un petit parc vert et un parking? Ouai mais sa coûte des sous.

    Bonne nouartée à tous.

    3
    CON-tribuable
    Vendredi 10 Avril 2015 à 12:29

    @ Boris

    Tout à fait d'accord avec vous , surtout que le petit commerce en déclin n'est pas créateur d'emplois . Ce qui pourrait se faire aussi , à l'image des mosquées par exemple serait que les commerçants se regroupent eux mêmes pour financer des projets comme celui là .

    2
    Vendredi 10 Avril 2015 à 11:17

    @ CON-tribuable

    Apparemment, il y a toujours des sous pour financer l'achat de terrains et la réalisation de parkings en centre-ville (là où c'est pourtant le plus coûteux). Fuite en avant désastreuse (= recul). La seule solution est la mise en service d'une rotation des véhicules dans le centre (notamment avec horodateurs). Les commerçants pourraient par exemple financer la 1ère demi-heure ou la 1ère heure de stationnement en cadeau à leurs clients (c'est ce qui se fait dans d'autres villes) puisque ce sont eux qui réclament les parkings près de leurs boutiques.

    Mais on est à Sully ! smile

    1
    CON-tribuable
    Vendredi 10 Avril 2015 à 09:45

    Onéreux quand même ce projet de parking avec entretien du cadre de verdure . Tout ça pour une vingtaine de lundis matin de 10h à 12h quand il fait beau . Les responsables des collectivités locales se plaignent de la diminution des aides de l'état , souvent en diminuant les subventions aux diverses associations , comment peut on comprendre que tant d'argent soit disponible pour ce genre de dépenses inutiles , sauf , peut être , pour le propriétaire du restaurant étoilé qui doit s'ouvrir prochainement juste à proximité . A quand aussi l'installation de caméras dans les zones prioritaires assurément plus urgentes avec lesquelles on a bien sûr comme toujours privilégié le centre ville .

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :