• De l'autre côté du pont

     

    De l'autre côté du pont

    Cliquer sur la photo pour l'agrandir 

    Merci à B. M.-S. pour la carte postale

     

     

    Cette carte postale ancienne nous montre les abords de l’ancien pont suspendu à Saint-Père, tels qu’ils étaient au début des années 1900.

    Première impression : l’ancien pont était bel et bien un monument ! On est loin de l’ouvrage actuel, tellement discret qu’il finit presque par se fondre dans le paysage au point de disparaître (mais redoutablement efficace dans le rôle d'« aimant à poids lourds »). Rien de tel avec l’ancien pont qui marque d’on ne peut plus forte façon sa présence dans le paysage, comme pour dire : « Mesdames et Messieurs, c’est un pont, un vrai, que vous allez emprunter ! »

    L’hôtel Saint-Nicolas (qui était aussi, semble-t-il, un débit de boissons, comme le montre la branche de genêt accrochée à l’angle du pignon, l’enseigne traditionnelle de ce type de commerce) n’existe plus, détruit lors des bombardements de Saint-Père pendant l’été 1944.

     

    De l'autre côté du pont 

    Actuellement - Cliquer sur l'image pour l'agrandir

     

     

    On remarquera, dans l’angle supérieur gauche de la façade, ce qui est sans doute une plaque de cocher (à ce propos, lire également ici « La dernière plaque de cocher »ici « Fouette cocher ! » et ici « La dernière plaque de cocher communale a été restaurée »). Signalons d’ailleurs qu’elle n’a toujours pas été raccrochée (à la date où nous mettons ce billet en ligne).

    Ah oui, j’allais oublier. Trois bicyclettes pour une seule automobile sur la photo. C’était bel et bien une autre époque...

     

    [Mis en ligne le 15/12/2017]

     

    « « Mortelle nature ». Sans déconner ?Un peu de soleil en hiver »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    4
    canard enchaîné
    Vendredi 15 Décembre 2017 à 08:39

    Oui, un bon air à respirer c'est bien, mais  vivre 30 ans de moins et ne pas se déplacer de plus de 10 kilomètres de sa naissance à sa mort c'est pas terrible.

      • el solognot
        Vendredi 15 Décembre 2017 à 21:01

        Ben heureusement qu' moué j'me déplace d'plus 10 kms du lieu d'ma bourgade pour y respirer d'lair fré.

    3
    el solognot
    Jeudi 14 Décembre 2017 à 20:37

    Ben ouai c'la fé réfléchir que l'air étant bon à respirer, y'a aussi deux poules ben tranquille su la route y zon pas peur d'fé écraser par lé vouétures.

    Bounne nouartée à tous

    2
    Benalmadena
    Jeudi 14 Décembre 2017 à 19:34

    Magnifique cette carte postal, un trésor à garder,

    en effet cela nous rend nostalgique....... la vie était différente !!!!!!!!!!yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :