•  

    Centenaire de la fin de la Grande guerre oblige, le 11 novembre de cette année n’est pas tout à fait comme les autres.

    L’occasion, s’il en fallait une, de regarder d’un peu plus près le monument aux morts communal (Square du Souvenir) inauguré le 25 juin 1922, et de rendre hommage aux 139 personnes dont les noms figurent au dos de ce monument (Source ici).

     

     

     

     

    Nom

    Prénom

    Guerre

    Décès

    Âge

    Grade

    1

    AGOGUE

    Georges

    1914-1918

    1917

    28

    Soldat

    2

    ASSELIN

    Albert

    1914-1918

    1918

    20

    Soldat

    3

    AUGER

    André

    1939-1945

    1945

    51

    Déporté

    4

    BAREILLE

    Louis

    1939-1945

    1944

    34

    Fusillé

    5

    BEAUBOIS

    Maurice

    1914-1918

    1914

    29

    Soldat

    6

    BECARD

    Eugène

    1914-1918

    1918

    30

    Soldat

    7

    BEIGNET

    Georges

    1939-1945

    1945

    48

    Déporté

    8

    BERNADEL

    Armand

    1914-1918

    1918

    30

    Sergent

    9

    BILLAY

    Alphonse

    1914-1918

    1916

    34

    Soldat

    10

    BLIN

    Ernest

    1914-1918

    1915

    29

    Soldat

    11

    BOITIER

    Armand

    1914-1918

    1914

    34

    Soldat

    12

    BOMBERAULT

    Henri

    1914-1918

    1914

    26

    Soldat

    13

    BOUCHERON

    Ismael

    1914-1918

    1917

    26

    Caporal

    14

    BOULLET

    Marcel

    1914-1918

    1918

    22

    Sous Lieutenant

    15

    BOURGOIN

    François

    1914-1918

    1915

    35

    Soldat

    16

    BOUTHEGOURD

    Denis

    Algérie

    1960

     

    Caporal

    17

    BRINON

    René

    1914-1918

    1915

    23

    Maréchal des Logis

    18

    BROSSAMAIN

    Marcel

    1914-1918

    1916

    20

    Soldat

    19

    BRUCY

    Désiré

    1914-1918

    1916

    43

    Soldat

    20

    BUREAU

    Marcel

    1914-1918

    1917

    25

    Soldat

    21

    BURGEVIN

    Gaston

    1914-1918

    1916

    28

    Soldat

    22

    CARMET

    Félix

    1914-1918

    1914

    30

    Soldat

    23

    CARMET

    Armand

    1914-1918

    1918

    24

    Soldat

    24

    CAUQUIS

    Emile

    1914-1918

    1915

    34

    Soldat

    25

    CHALUMEAU

    Victor

    1914-1918

    1915

    33

    Soldat

    26

    CHALUMEAU

    Charles

    1914-1918

    1920

    22

    Soldat

    27

    CHARLES

    Georges

    1939-1945

    1940

    29

    Soldat

    28

    CHAUMET

    Alexandre

    1914-1918

    1915

    33

    Soldat

    29

    CHOLLET

    Victor

    1914-1918

    1915

    30

    Soldat

    30

    CHOLLET

    Emile

    1914-1918

    1917

    27

    Sergent

    31

    CITRON

    Georges

    1914-1918

    1916

    26

    Caporal

    32

    COLIN

    René

    1914-1918

    1915

    25

    Caporal

    33

    CONNOIS

    Victor

    1914-1918

    1916

    28

    Soldat

    34

    COUTURIER

    Georges

    1914-1918

    1915

    31

    Sous Lieutenant

    35

    DAUBRY

    René

    1914-1918

    1915

    23

    Soldat

    36

    DAVID

    Emile

    1914-1918

    1918

    25

    Soldat

    37

    DECHEZ

    Joseph

    1939-1945

    1945

    32

    Déporté

    38

    DELORY

    Henri

    1914-1918

    1914

    20

    Soldat

    39

    DEPEINT

    Léon

    1914-1918

    1914

    21

    Sergent

    40

    DIARD

    Henri

    1914-1918

    1915

    32

    Soldat

    41

    DION

    Lucien

    1914-1918

    1918

    20

    Soldat

    42

    DUMET

    René

    1914-1918

    1918

    27

    Sergent

    43

    DUMONT

    Charles

    1914-1918

    1915

    33

    Soldat

    44

    DUTERDE

    Armand

    1939-1945

    1944

    47

    Fusillé

    45

    FOUCHARD

    Placide

    1939-1945

    1940

    29

    Soldat

    46

    FOUGERON

    Henri

    1914-1918

    1918

    29

    Soldat

    47

    FRANCOIS

    Fernand

    1914-1918

    1918

    20

    Soldat

    48

    GALLERAND

    Henri

    1914-1918

    1915

    38

    Soldat

    49

    GALLERAND

    Jules

    1914-1918

    1915

    30

    Caporal

    50

    GARNIER

    Abel

    1914-1918

    1917

    30

    Soldat

    51

    GAUTIER

    Abel

    1914-1918

    1914

    29

    Soldat

    52

    GAUVIN

    René

    1914-1918

    1918

    40

    Soldat

    53

    GILTAT

    Émile

    1914-1918

    1916

    36

    Soldat

    54

    GIONNET

    Pierre

    1914-1918

    1914

    27

    Sergent

    55

    GODELU

    Marcel

    1914-1918

    1914

    21

    Soldat

    56

    GRANDIAU

    Basile

    1914-1918

    1915

    24

    Soldat

    57

    HATTON

    Maxime

    1914-1918

    1918

    34

    Brigadier

    58

    HURTAULT

    Aimé

    1914-1918

    1917

    38

    Soldat

    59

    JACASSIER

    Gustave

    1914-1918

    1916

    34

    Soldat

    60

    JAHAN de LAUDONNIERE

    Henri

    1914-1918

    1914

    37

    Soldat

    61

    JAILLETTE

    Paul

    1914-1918

    1917

    25

    Soldat

    62

    JAMET

    Henri

    1914-1918

    1914

    27

    Soldat

    63

    JARREAU

    Armand

    1914-1918

    1918

    31

    Soldat

    64

    JOBET

    Léon

    1914-1918

    1916

    44

    Soldat

    65

    JOURDAIN

    Lionel

    1939-1945

    1944

    45

    Déporté

    66

    LAIZEAU

    Maxime

    1914-1918

    1914

    23

    Soldat

    67

    LANCON

    Fernand

    1914-1918

    1917

    31

    Soldat

    68

    LARATTE

    Pierre

    1914-1918

    1914

    23

    Caporal

    69

    LEBRUN

    Louis

    1914-1918

    1915

    29

    Soldat

    70

    LEBRUN

    François

    1914-1918

    1917

    40

    Soldat

    71

    LECOINTRE

    Marcel

    1914-1918

    1915

    28

    Soldat

    72

    LEMOINE

    Octave

    1914-1918

    1917

    42

    Sergent

    73

    LEROUX

    Roland

    1939-1945

    1944

    22

    Fusillé

    74

    LESCLINGANT

    Fernand

    1914-1918

    1915

    29

    Soldat

    75

    LESOURD

    Roger

    1939-1945

    1944

    48

    Déporté

    76

    LESTRAT

    Léon

    1914-1918

    1914

    34

    Adjudant

    77

    LOISEAU

    Armand

    1914-1918

    1915

    33

    Soldat

    78

    LOISEAU

    Eugène

    1914-1918

    1915

    19

    Soldat

    79

    MAHIN

    Fernand

    1914-1918

    1917

    24

    Soldat

    80

    MAHIN

    Maurice

    1914-1918

    1917

    22

    Soldat

    81

    MAITRE

    Maurice

    1914-1918

    1915

    30

    Soldat

    82

    MARCEAU

    Paul

    1914-1918

    1915

    38

    Soldat

    83

    MENEAU

    Alphonse

    1914-1918

    1914

    32

    Soldat

    84

    MENINDES

    Lucien

    1914-1918

    1918

    27

    Adjudant

    85

    MENINDES

    Gilbert

    1939-1945

    1940

    30

    Soldat

    86

    METHIVIER

    Albert

    1914-1918

    1915

    43

    Soldat

    87

    MEUNIER

    Gustave

    1914-1918

    1915

    32

    Soldat

    88

    MICHONNET

    Charles

    1914-1918

    1918

    32

    Soldat

    89

    MICOUROUX

    Léon

    1914-1918

    1915

    25

    Soldat

    90

    MILLET

    Georges

    1914-1918

    1915

    34

    Capitaine

    91

    MONTEREAU

    René

    1914-1918

    1914

    25

    Soldat

    92

    MORLET

    Georges

    1939-1945

    1942

    32

    Sergent

    93

    NIZON

    Jérome

    1914-1918

    1918

    25

    Soldat

    94

    NOTIN

    André

    1914-1918

    1918

    20

    Soldat

    95

    PAQUET

    Paul

    1914-1918

    1918

    33

    Soldat

    96

    PASQUET

    Octave

    1914-1918

    1915

    40

    Soldat

    97

    PELLETIER

    René

    1914-1918

    1915

    22

    Sergent

    98

    PELLETIER

    Georges

    1914-1918

    1915

    20

    Soldat

    99

    PENIN

    René

    1914-1918

    1914

    21

    Soldat

    100

    PEROT

    Louis

    1914-1918

    1917

    37

    Soldat

    101

    PINON

    Armand

    1914-1918

    1914

    37

    Soldat

    102

    PINON

    Adrien

    1914-1918

    1919

    23

    Soldat

    103

    PLUCHON

    René

    1914-1918

    1916

    43

    Caporal

    104

    PLUCHON

    Louis

    1914-1918

    1915

    32

    Soldat

    105

    PLUCHON

    Albert

    1914-1918

    1915

    37

    Soldat

    106

    POTIER

    Maurice

    1914-1918

    1915

    25

    Soldat

    107

    POTIER

    Émile

    1914-1918

    1917

    31

    Soldat

    108

    PRADEL

    Elie

    1939-1945

    1944

    52

    Déporté

    109

    PREVOST

    Célestin

    1914-1918

    1914

    27

    Soldat

    110

    RABOUIN

    Théodule

    1914-1918

    1915

    24

    Soldat

    111

    RAFFAITIN

    Raymond

    1914-1918

    1914

    31

    Sous Lieutenant

    112

    RAGU

    René

    1914-1918

    1914

    30

    Soldat

    113

    RECOQUE

    Maurice

    1914-1918

    1918

    26

    Soldat

    114

    RECULLE

    Jules

    1914-1918

    1915

    28

    Soldat

    115

    ROBERT

    François

    1914-1918

    1915

    24

    Soldat

    116

    ROGER

    Léon

    1914-1918

    1914

    37

    Soldat

    117

    RONDONNEAU

    Eugène

    1914-1918

    1914

    24

    Soldat

    118

    RONDONNEAU

    Maurice

    1914-1918

    1915

    20

    Soldat

    119

    ROUSSEAU

    Daniel

    1914-1918

    1919

    32

    Soldat

    120

    RUFFAT

    Eugène

    1939-1945

    1944

    61

    Déporté

    121

    SASSIN

    Maurice

    1914-1918

    1914

    33

    Soldat

    122

    SERT

    Raymond

    1939-1945

    1940

    27

    Soldat

    123

    SINEAU

    Cyr

    1914-1918

    1916

    23

    Soldat

    124

    TAFFALEAU

    Armand

    1914-1918

    1916

    29

    Soldat

    125

    THION

    Maurice

    1914-1918

    1917

    26

    Soldat

    126

    THION

    René

    1914-1918

    1915

    23

    Soldat

    127

    THION

    Germain

    1914-1918

    1916

    25

    Soldat

    128

    THORET

    Eugène

    1914-1918

    1916

    42

    Soldat

    129

    TOUPET

    Hippolyte

    1914-1918

    1915

    32

    Soldat

    130

    TOUPET

    Alfred

    1914-1918

    1914

    23

    Soldat

    131

    TURPIN

    Raphael

    1914-1918

    1917

    25

    Soldat

    132

    VANNIER

    Henri

    1914-1918

    1916

    25

    Soldat

    133

    VERGNE

    Alexandre

    1914-1918

    1915

    23

    Soldat

    134

    VERNOY

    Georges

    1914-1918

    1915

    23

    Soldat

    135

    VIEUGUE

    Joseph

    1914-1918

    1918

    33

    Soldat

    136

    VILLOING

    Léon

    1914-1918

    1915

    30

    Soldat

    137

    VILLOING

    Gilbert

    1939-1945

    1944

    24

    Sergent

    138

    VILLOING

    Fernand

    1914-1918

    1915

    25

    Sergent

    139

    VOISIN

    Henri

    1914-1918

    1918

    31

    Soldat

     

     

     

    En y regardant de plus près, on se rend compte que ce monument a subi quelques modifications au fil du temps. Nous ignorons qui a pris la décision de modifier le monument, pour quelles raisons et à quel moment.

    Voici ci-dessous deux photos (une des années 1920 — le timbre postal d'oblitération porte la date de 1923 ; il s'agit très vraisemblablement de l'état originel du monument tel qu'il a été inauguré l'année précédente — et une photo récente) montrant deux états de ce même monument aux morts.

    Je vous laisse le soin de repérer les modifications apportées.

     

    Monument aux morts

    Carte postale ancienne tirée de l'incontournable ouvrage de Dany Lemelin, Sully-sur-Loire - À la recherche du passé suspendu

    Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

     

    Monument aux morts 

    État actuel - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

     

    [Mis en ligne le 7/11/2018]

     


    2 commentaires
  •  

    C’est devenu la routine. Tous les six mois, notre bonne commune devient, à sa manière, la capitale du déguisement pour adultes…

    En mai, ça s’appelle (comiquement) « Les Heures historiques », qui n’ont rien d’historique du tout, sauf à considérer que se déguiser en bidasse, en sioux ou en marquise de l’Ancien Régime (ou en n’importe quoi d’autre !), c’est de l’Histoire. À chacun de juger (lire également ici « Les Heures historiques, la guéguerre et le 8 mai », ici « Heures historiques ou heures guerrières : Ah Dieu, que la guerre est jolie ! »ici « La guerre, y'a rien de plus rigolo » et ici « Historiques, c'te blague ! ».)

    Six mois plus tard, en novembre, ça recommence. Cette fois, ça s’appelle le « Chapitre de la Confrérie de la Faisanderie », dont le « serment » vaut à lui seul son pesant d’eau chaude : « Je jure, quoi qu’il arrive, d’honorer le faisan en sa terrine. Par tous temps et en tous lieux, je dirai que ce mets est un remède bienfaisant. » (Défense de rire !). À nouveau, à cette inénarrable occasion, des adultes apparemment très sérieux se déguisent en faisans (ou presque), avec plume dans le chapeau et, peut-être, ailleurs (on avoue ne pas avoir vérifié)… avant de défiler, fièrement (sans piailler mais en bloquant une partie de la commune ; voir panneau ci-dessous), dans le centre-ville (lire également ici « La vénerie est-elle une activité fréquentable ? »).

    Est-ce que ce monde est sérieux ? (Si vous voulez vous marrer en regardant quelques photos, c’est par ici).

     

     

    Sully-sur-Loire, capitale du déguisement pour adultes 

    Boulevard du Champ de Foire - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

     

    Quoi qu’il en soit, il reste plusieurs mois où des défilés d’adultes déguisés ne sont pas (encore) prévus par le comité des fêtes. Ce ne sont pourtant pas les thèmes qui manquent. On pourrait, par exemple en décembre, programmer un grand défilé d’adultes déguisés en bonhommes de neige. En février, aux environs de la Chandeleur, pourquoi pas un grand rassemblement d’adultes déguisés en crêpes flambées (pour une partie) et en crêpières (pour l’autre partie) ? Je vous laisse, chers lecteurs, imaginer d’autres thématiques tout aussi riches. À coup sûr, les spectateurs viendraient de loin pour voir ces spectacles invisibles ailleurs.

    Ainsi, notre commune deviendrait au fil des ans la capitale mondiale du déguisement pour adultes, toutes thématiques confondues, avec les retombées que l’on imagine en termes d’image.

    Ce serait déjà ça.

     

     

    [Mis en ligne le 4/11/2018]

     


    3 commentaires
  •  

    Vous le savez si vous lisez ce blog avec quelque régularité (soyez-en sincèrement remercié-e-s), le réaménagement du parking du boulevard Jeanne d’Arc sera une « coulée verte ». Le résumé des épisodes précédents est notamment ici « Réaménagement du boulevard Jeanne d’Arc : de quoi parle-t-on ? »ici « Touchée-Coulée verte » et ici « Avec la coulée verte, le parking va devenir… parking ».

    Dit autrement, ce parking sera « vert ». Rien de très surprenant, puisque les constructeurs automobiles fabriquent aujourd’hui des véhicules « propres ». La vérité, c’est le mensonge, et la guerre, c’est la paix…

    Peut-être cela signifie-t-il que seuls les véhicules de couleur verte auront le droit d’y accéder, ou que le bitume sera de couleur verte, ou encore que ce parking sera agrémenté de quelque verdure. Réponse au début de l’année prochaine.

    Quoi qu’il en soit, cette « coulée verte » n’a rien d’une nouveauté dans notre bonne commune. La photo aérienne ci-dessous, par ailleurs riche d’enseignements sur le passé du centre-ville reconstruit après-guerre (nous y reviendrons), nous montre que cette « coulée verte » existait déjà au début des années 1960 sur le boulevard Jeanne d’Arc ainsi que sur le champ de foire. À l’époque (autres temps, autres mots) on ne parlait pas de « coulée verte », mais de « mails », et les arbres étaient de vrais grands et beaux arbres.

    C’est suite à la volonté politico-économique de vendre massivement des automobiles dans les années 1960 que ces mails piétonniers ont progressivement été transformés en parkings et les centres urbains envahis par les voitures.

    Signe des temps, les parkings en centre-ville essaient aujourd’hui de se cacher : « parkings paysagers », « parkings végétalisés », « aires de stationnement engazonnées », « parking vert », « coulée verte » et autres vocables révélateurs montrent que, mine de rien, les centres-ville aspirent aujourd’hui à apparaître comme autre chose que de banals parcs de stationnement asphaltés. Même – qui l’eût cru ? – dans notre bonne commune. Et même si tout cela n’est encore in fine qu’un déguisement, on ne va pas tout à fait s’en plaindre.

     

     

    La « coulée verte » des boulevards a déjà existé

    Photo aérienne du centre-ville (années 1960) - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

     

    [Mis en ligne le 2/11/2018]

     


    3 commentaires
  •  

    Aujourd’hui, le blason communal (lire également ici « D’azur semé de molettes d’éperon du même brochant sur le tout »ici « Peugeot Sully : on ferme ! (ou, la ville aux deux lions) »ici « Numéro 8 »ici « Un bleau bason » et ici « Faut-il moderniser le logo de notre commune ? ») se décline essentiellement sur des supports périssables (papier, informatique, ruban plastique de signalisation, etc.). Notre époque est jetable…

    Ça n’a pourtant pas toujours été le cas. Il fut en effet un temps où ce blason était gravé dans la pierre, en dur pour durer.

    La preuve en images.

     

    Blason

    Blason en façade des anciens abattoirs, rue des Guerres - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

     

    Dur blason 

    Blason de la façade de l'hôtel de ville

     

     

    Dur blason

    Blason et devise communale  (monument aux morts) ; la feuille collée ne fait pas partie du blason !

     

     

     

    [Mis en ligne le 28/10/2018]

     


    votre commentaire
  •  

     

    Sully-sur-Loire sous Louis XIV, comme si vous y étiez

    Cliquer sur l'image pour l'agrandir

     

    Cette reproduction du plan de Sully à l’époque du Roi Soleil (extrait de la fresque visible au château de Villebon, dans le département d’Eure et Loir, et reproduite dans l'incontournable ouvrage de Christian Cardoux, Sully-sur-Loire, des origines à la Révolution française, page 195) montre de manière assez précise l’allure générale de notre bonne commune vers la fin du XVIIe siècle. C’est une vue panoramique selon un axe nord-est sud-ouest, depuis la rive nord (côté Saint-Père).

    La ville y apparaît encore enserrée dans ses fortifications. On remarque que les toitures des habitations sont couvertes en tuile, alors qu’elles le sont majoritairement en ardoise aujourd’hui. Le château y figure partiellement, notamment la basse-cour (la partie actuellement engazonnée entre le château lui-même et le parc), avec la tour dite « des Ormes » (aujourd’hui arasée ; voir photo ci-dessous) et les écuries attenantes (aujourd’hui disparues).

     

    Sully-sur-Loire sous Louis XIV, comme si vous y étiez 

     Ce qui reste de l'ancienne tour des Ormes visible sur le plan ancien - Cliquer sur l'image pour l'agrandir

     

    Le pont visible à hauteur des anciennes écuries est le pont aux prêtres (reconstruit en 1994). Il permettait aux chanoines de se rendre depuis le centre-ville à la collégiale Saint-Ythier située à cette époque dans la basse-cour du château, non loin des écuries (nous reviendrons le moment venu sur le déplacement de cette église). Une ouverture est percée dans l’enceinte afin de permettre la circulation (encore visible partiellement aujourd’hui).

     

    Sully-sur-Loire sous Louis XIV, comme si vous y étiez 

    Ancienne poterne dans l'enceinte fortifiée (Promenade des Douves) - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

    Cette ouverture est protégée par une tour, aujourd’hui disparue.

    À l’intérieur de l’enceinte fortifiée, une fois passée cette ouverture en venant du pont aux prêtres, le premier bâtiment que l’on découvre est l’Hôtel-Dieu et sa chapelle. En continuant son chemin vers la porte de Sologne, au sud, on passe devant l’église Saint-Ythier et on traverse l’ancienne Place du Martroi avant d’arriver à la porte de Sologne.

    À l’est, on aperçoit les premiers arbres du parc.

    À l’ouest, à l’arrière-plan, on distingue les maisons du quartier Saint-Germain ainsi que l’église, devenue centre culturel.

    Globalement, le dessin de l’enceinte de la ville reste visible dans la configuration actuelle. Comme dans la plupart des anciennes villes fortes, les fossés entourant l’enceinte fortifiée, après comblement, ont donné naissance aux boulevards de ceinture (Boulevard Jeanne d’Arc et boulevard du Champ de Foire), aménagés en mails de promenade arborés au 19e siècle (préoccupations hygiénistes en vogue à cette époque), avant d’être transformés en parkings dans les années 1950, à l’époque où la préoccupation était de faire vivre l’industrie automobile.

    À cet égard, il n'est pas inintéressant de noter que l’époque actuelle hésite entre ces deux utilisations : la « coulée verte » annoncée officiellement pour le réaménagement du boulevard Jeanne d’Arc reprend à la fois (du moins dans l’appellation, mais c’est déjà en soi un signe) la version mail et la version parking. Le parking existe toujours bel et bien, inchangé, mais, d’une certaine manière, il a honte de ce qu’il est et voudrait, quand même un peu, être mail...

     

     

    [Mis en ligne le 23/10/2018]

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique