• Sauvage affichage

     

    Souvenez-vous, on en avait dit deux mots ici « À la Chapelle d’Angillon, on ne manque pas d’air » : les transformateurs et armoires électriques ne sont pas des panneaux d’affichage.

    Pourtant, celui-ci, situé route de Cerdon, est la cible d’affichages sauvages répétés pourtant interdits par la législation. Le gestionnaire du réseau électrique ex-ERDF (aujourd’hui Enedis) ne se gêne pas pour le faire remarquer à l'occasion (lire le courrier en cliquant sur l’icône ci-dessous).

     

    Sauvage affichage 

    Armoire électrique cible d'affichage sauvage (route de Cerdon) -- Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

    Sauvage affichage Courrier ERDF

     

    Or, c’est bien connu et on le voit bien sur cette armoire électrique, les affiches sauvages appellent d’autres affiches sauvages.

    La commune doit se défendre contre ces agissements délictueux (pas besoin de coûteuses caméras de surveillance, puisque ces affiches sont signées). Certaines communes le font en prenant des arrêtés municipaux (lire par exemple l’arrêté municipal pris par la commune de Oignies – département du Pas-de-Calais –en cliquant sur l’icône ci-dessous).

     

    Arrêté municipal pris par la commune de Oignies

     

     

    Et chez nous ?

     

     

    [Mis en ligne le 24/09/2018]

     

    « Jamais sans ma voiture ?Toutou va bien »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Arsène
    Lundi 24 Septembre à 09:05

    Comme pour les dépôts d'ordures sauvages et autres incivilités, le laxisme est la réponse la plus facile...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :