• Partageons...

     

    Si vous êtes automobiliste, vous le savez : l’article R414-4 du Code de la Route prévoit une distance latérale minimale de 1,5 m à respecter lors du dépassement d’un cycliste. En agglomération, cette distance est réduite à 1 m. Le non-respect de cette obligation est sanctionné d’une amende de 135 € et d’un retrait de 3 points.

    C’est le code et c’est la loi. Cette règle s’applique donc à tou(te)s (soyons inclusifs !).

    C’est là que ça se corse. Prenez par exemple, dans notre bonne commune, le panneau C50 installé depuis peu à l’entrée du pont routier (il y a le même quand on vient de Saint-Père).

     

    Partageons... 

    Nouveau panneau situé à l'entrée du pont, côté Sully (il y a le même côté Saint-Père) - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

     

    Faisons d’emblée remarquer que ce panneau est presque toujours doublé d’un panonceau « Partageons la route » fixé juste en dessous. On (qui et pourquoi ? : il serait intéressant de le savoir) n'a pas jugé bon ici d'ajouter ce panonceau pourtant explicite (au moins autant que le pictogramme). Soit.

     

    Partageons... 

     

     

    Et c’est là que ça se corse (bis) : le code de la route stipule donc une distance de sécurité à respecter en cas de dépassement d’un cycliste à 1,50 mètre (nous sommes sur le pont, donc hors agglomération, ni à Sully, ni à Saint-Père, comme le montrent de part et d’autre du pont les panneaux de sortie d’agglomération; ci-dessous).

     

    Partageons... 

     

    Si un véhicule se trouve derrière un cycliste arrivé avant lui sur le pont, l’automobiliste peut franchir la ligne blanche continue pour le doubler (Code de la route, article R414-4). Tout va bien.

    En revanche, la situation se corse si l’autre voie (celle d’en face) est occupée par des véhicules et si l’automobiliste ne peut donc pas se déporter vers la gauche pour doubler le cycliste. Conséquence : l’automobiliste est contraint de suivre le cycliste sous peine d’être en infraction (il ne peut pas franchir la ligne continue ni laisser la distance de sécurité latérale réglementaire d’1,50 m) et de se voir délester de 135 euros et de 3 points de son permis de conduire.

    Sauf que, dans le monde réel, c’est très rarement ce qui se passe ; en effet, la plupart des automobilistes doublent quand même le cycliste en s’asseyant royalement sur les obligations du Code de la route et en le frôlant à une cinquantaine de centimètres (au plus), le mettant ainsi en danger (c’est d’ailleurs la raison d’être de la règle du 1,50 m : protéger l’usager de la route le plus fragile, à savoir le cycliste).

    Expérience vécue : certains automobilistes énervés vous crient même d’aller rouler sur le trottoir, sans manifestement connaître la signification du panneau incriminé et sans savoir apparemment que les trottoirs sont réservés… aux piétons ! Sans doute les mêmes automobilistes qui n’hésitent pas à se garer sur le trottoir quand ça les arrange (lire également ici « Le trottoir sullylois ») et qui acceptent de partager la route selon le mode 95 % pour eux et 5 % pour autrui, à moins qu'ils n'estiment tout simplement avoir acheté la route avec l'auto...

    Bref, ce panneau ne résout rien. Sert-il même, au fond, à quelque chose ? Quid de ceux qui ont décidé sa mise en place sur le thème « On va mettre un panneau, ça ne mange pas de pain » ?

    Quitte à mettre un panneau, on aurait, de loin, préféré celui-ci (ci-dessous), nettement plus explicite et pas plus onéreux. Ceci dit, il n'est jamais trop tard pour bien faire.

     

    Partageons... 

     

     

    Preuves supplémentaires, s’il en fallait, qu’il est plus qu’urgentissime d’aménager le pont ferroviaire afin de permettre la traversée de la Loire en toute sécurité pour les cyclistes. Certes, le coût sera supérieur à la seule mise en place d’un panneau, mais un panneau inutile et non respecté n’est-il pas déjà beaucoup trop cher ?

    En attendant, à vélo, on serre les fesses et on croise les doigts, en remerciant les décideurs au cul vissé dans la bagnole qui ne perçoivent les déplacements que depuis leur confortable siège conducteur (certain-e-s, à coup sûr, se reconnaîtront)...

     

     

    [Mis en ligne le 24/07/2018]

     

    « Ça manquait…« Les Baguettes d’Or » (qui n’est pas une boulangerie) est à vendre »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    12
    Manu
    Samedi 28 Juillet à 12:40

    Drôles de ne pas être des godillots? Drôles de vouloir connaître les différents itinéraires prévus pour un Saint Pèrois à se rendre à pieds ou en vélos à la poste, à un Sullylois de se rendre dans une grande surface avec la nouvelle passerelle? Drôles de dire que 99 % des Sullylois  traversent le pont en voiture une fois par semaine pour leurs pleins d'eau ou de lait qui sont des produits encombrants qui ne rentrent pas dans leurs sacoches de vélos ? Drôles aussi ces gens qui pensent que certaines décisions prises par les élus soient des erreurs ? Drôles peut être aussi pour vous que certains veuillent sur un sujet d'actualité tout récent s'interroger sur le silence de la Ville et de la communauté de communes pourtant donateurs de subventions sur le règlement judiciaire de l'A.D.A.P.A survenu il y a quelques mois, devenue depuis lors l'entraide du val de Sully dont le personnel peine toujours à être payé et dont le directeur est en cavale ? Vous avez raison, c'est drôle de vouloir savoir.

    11
    vivelepetitcommerce
    Vendredi 27 Juillet à 20:05

    Une fois la passerelle en service sur l'ancien pont de chemin de fer, je serais curieux de voir si les cyclistes et les piétons seront prêt à faire pratiquement plus d'un kilomètre pour rejoindre cette fameuse "passerelle"  surtout en hiver... de plus les passerelles à SULLY ......si vous voyer ce que je veux dire... il reste une alternative pour rapprocher une rive à l'autre.......prolonger la plage de SULLY  jusqu’à SAINT PÈRE. 

    10
    entre guillemets
    Vendredi 27 Juillet à 16:24

    Que vous êtes drôle !!!!!!

    9
    Mercredi 25 Juillet à 10:24

    @Manu

    Si, la passerelle va être de plus en plus utilisée, car, dans une deuxième phase, il est prévu de faire payer la traversée du pont routier par les voitures (une sorte d'octroi, comme ce fut le cas à Saint-Père et à Sully autrefois). Forcément, beaucoup de Sullylois laisseront la voiture au garage pour aller à Super U. En réalité, l'objectif est de redynamiser le commerce du centre-ville en incitant financièrement les gens à ne plus franchir le pont routier pour faire leurs courses. C'est encore officieux, mais ça se précise.

      • Mercredi 25 Juillet à 11:40

        Non, rassurez-vous, c'était une blague smile

      • Manu
        Mercredi 25 Juillet à 11:32

        Il me semble que le pont routier appartient à ceux qui l'ont financé, soit le département et la région. Je  vois mal ces institutions décider que dans le Loiret seul le pont de Sully soit à péage pour faire plaisir à 4 ou 5 commerçants de son Centre Ville. La belle affaire ... Et la communauté de communes serait d'accord aussi pour désavantager les habitants de ses petites communes situées rive sud. Impensable......

    8
    Manu
    Mercredi 25 Juillet à 09:22

    Au moins on aura la satisfaction d'avoir le plus beau pont du Loiret pour les déplacements doux, même si la population locale n'en a pas besoin et qu'il ne servira que 6 mois dans l'année pour la Loire à vélos.

    7
    Manu
    Mercredi 25 Juillet à 08:17

    D'où la nécessité d'aménager le pont SNCF en voie unique pour tous les véhicules dans le sens Saint Père / Sully. Le pont routier actuel ne servirait qu'en sens unique dans le sens Sully / Saint Père et pour toute la circulation vélos / piétons dans les 2 sens.

      • Mercredi 25 Juillet à 08:27

        A ma connaissance, ce qui est prévu, c'est de transformer le pont SNCF en passerelle pour les déplacements dits "doux" (vélos et piétons), pas pour les voitures.

    6
    Mardi 24 Juillet à 21:51

    @Bugoss

    C'est vrai que, pour se mettre en sécurité, on est tenté de rouler sur les trottoirs du pont... même si c'est interdit.

    Je ne sais pendant combien de temps encore les décideurs vont tourner en rond avant la mise en service de la passerelle. Croisons les doigts pour que rien de grave ne se produise.

      • Bugoss
        Mercredi 25 Juillet à 07:27
        Les travaux du pont du chemin de fer pour la piste cyclable doivent commencer en octobre pour une livraison en période estivale 2019.infos dans le petit saint pèrois juillet 2019.
    5
    Bugoss
    Mardi 24 Juillet à 20:27
    Il est vrai que la traversée du pont est très dangereuse . Moi même je prend le trottoir pour rouler (et tous ses automobilistes qui ne met pas de clignotant pour doubler les 2 roues).quel dommage!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :