• 15, rue du Grand Sully

     

    15, rue du Grand Sully

    15, rue du Grand Sully - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

    Elle pourrait être sympa, cette petite maison au 15, rue du Grand Sully. Elle présente en effet bien des caractères typiques de la reconstruction des années 1950 : encadrements des fenêtres par un bandeau saillant, éclairage de la cage d’escalier par deux baies de mêmes dimensions, mais plus petites que les deux autres baies principales des deux niveaux, dont celle du rez-de-chaussée est légèrement plus haute, surmontées par une lucarne à croupe dans le même axe. On note que la fenêtre supérieure a été remplacée par une fenêtre en PVC et que ce remplacement a été correctement effectué en respectant le modèle de la baie (petit bois).

    La travée constituée par la porte et les deux petites baies se termine par un petit fronton léger et élégant qui permet à l’architecte de rompre l’alignement des corniches de chéneaux et de donner ainsi du rythme à la façade, tout en lui permettant de monter la fenêtre de la cage d’escalier.

    La porte d’entrée (lire également ici « Midi à nos portes » et ici « Donnez-vous la peine d’entrer ») est également intéressante (exemplaire unique ?) ; petite entorse à la porte d’origine, elle a été repeinte à une époque inconnue de nous, les portes d’entrée des bâtiments de la reconstruction sullyloise étant toujours en bois brut non peint.

    On notera que l’encadrement de cette porte a été particulièrement soigné et confère une allure presque majestueuse et théâtrale à cette entrée.

    Malheureusement – chacun peut le constater –, l’ensemble est gâché par manque d’entretien : peinture de façade qui a fait (plus que) son temps, persiennes métalliques (non visibles sur la photo) en coma dépassé, peinture de la porte d’entrée à l’état d’abandon, pierres de l’encadrement de la porte ayant bien besoin d’un bon nettoyage… sans oublier l’unité de climatisation, qui n’a rien à faire à cet endroit, au beau milieu de la façade (par pitié, et jusqu’à preuve du contraire, Sully n’est pas Calcutta) !

    C’est évidemment d’autant plus regrettable que cette maison se situe en pleine rue principale commerçante et qu’elle est visible du plus grand nombre.

    Un jour, le patrimoine sullylois issu de la Reconstruction d'après-guerre sera pleinement reconnu et mis en valeur. Disons modérément que ce n'est pas encore le cas aujourd'hui...

     

    [Mis en ligne le 12/06/2017]

     

    « Jeu de piste sur le site Web officielÀ propos du futur site Internet de notre communauté de communes préférée »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :