• Fermer les yeux

     

     

    Fermer les yeux

    Cirque sur le parking de Leader Price. Dans le camion de gauche, les cages abritant lion et lionne. Ces animaux sauvages n'ont rien à faire là. - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

     

    Fermer les yeux

    «  Idéal » ? Hum, hum, ça dépend pour qui - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

     

    Quand cela s’arrêtera-t-il ?

    Les dommages subis par les animaux de cirque sont bien connus et documentés, au point qu'aujourd'hui, ne pas voir, c'est refuser de voir. Fermer les yeux...

    Dans ce domaine, notre bonne commune a choisi de fermer les yeux. Il faut bien reconnaître qu’elle est loin d’être exemplaire dans le rapport qu’elle entretient avec les autres animaux (autres que nous, s’entend). On l’a déjà souligné à maintes reprises sur ce blog. La Fête de la Sange n’est en réalité que la fête de la chasse, tous genres confondus (à tir, à courre, déterrage, etc.), toutes activités plus sordides les unes que les autres. Une de ses rues glorifie même cette ignominie d’un autre âge qu’est la vénerie. Ce n'est qu'un détail, mais il en dit long.

    D’autres communes ont pris la décision de ne plus accepter sur leur territoire les cirques faisant intervenir des animaux sauvages (la liste actualisée est ici ; dans le Loiret, Pithiviers montre l'exemple). Entendons-nous bien : il ne s’agit pas d’interdire le cirque, qui est un spectacle vivant qui a toute sa place dans la société, mais d’interdire le cirque faisant usage (et donc mésusage) des animaux sauvages.

    Le mouvement est lancé. Certains grands noms du cirque ont pris conscience du caractère moralement inacceptable de cette activité. Bouglione, ça vous dit sûrement quelque chose ; ce cirque a cessé la mise en scène d'animaux pour se tourner vers un cirque 100 % humain  (site Web Écocirque Bouglione). Ce mouvement ne s’arrêtera pas. Autant prendre le train en marche, n’est-ce-pas ? Notre conseil municipal s’honorerait en prenant la décision d’interdire sur le territoire communal ce type de cirque avec animaux sauvages, tout comme il se déshonore pour l’heure en ne la prenant pas. Regarder ailleurs. Fermer les yeux…

    On nous dira (on connaît l’argument par cœur !) : Oui, mais il y a bien pire sur la planète.

    C’est vrai. Terriblement vrai. Plus terriblement même qu’on ne le pense.

    Il y a pire, sans aucun doute (voyageons un peu), dans la région du Kivu, au sud est de la République démocratique du Congo, où des bandes armées instrumentalisées par les grandes sociétés multinationales commettent des exactions sans nom pour l’exploitation du coltan, ce minerai (on dit « terre rare » dans le jargon policé officiel) indispensable au fonctionnement de nos tablettes et smartphones. Sans nom. Viols collectifs, viols en public, mutilations en tous genres (tellement terribles qu’on n’a pas même pas envie de les décrire ici) pour terroriser les populations et les faire fuir afin de s’emparer de leurs terres. Sans nom.

    Il y a toujours pire… loin de notre commune. Mais le (un peu moins) pire est quand même sous nos yeux, sur ce parking par exemple.

    Fermer les yeux ?

     

     

    [Mis en ligne le 7/10/2018]

     

    « « On abat 23 arbres ; on en replante 46. »Place de la Liberté, hier et aujourd’hui »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Arsène
    Lundi 8 Octobre à 21:59

    Il faut dire à Rémy Demantes de les adopter, ses tigres Arsèneseront contents...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :