• La mairie et le cimetière

    Vous en conviendrez : rien de commun, habituellement, entre ces deux lieux.

    Et pourtant, à Sully, si. Voyez plutôt.

     

    LA MAIRIE

    La mairie, le cimetière et le triangle isocèle 

    Détail de la façade arrière de l'hôtel de ville (rue Jean Jaurès) - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

    La mairie, le cimetière et le triangle isocèle

    Détail

     

    LE CIMETIÈRE 

    La mairie, le cimetière et le triangle isocèle 

    Clôture du cimetière (Avenue du Chemin de fer) - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

    La mairie, le cimetière et le triangle isocèle

    Détail d'un module de la clôture  

     

    Voilà un module en béton qui affiche un véritable air de famille ! Le moule qui a servi à fabriquer ces modèles, dans lesquels un triangle isocèle s’inscrit dans un rectangle, est assurément de la même facture. C’est vraisemblablement un modèle de l’entreprise René Cossonnet (le frère d'Albert Cossonnet, maire de 1944 à 1947, puis à nouveau de 1966 à 1975, et dont une rue de Sully porte le nom - lire également ici « Le maire et la cheminée ») qui a produit bon nombre de modèles de clôtures et de modules en béton au cours des années 1950-60 durant la période de reconstruction.

    Il existe sans doute d’autres exemplaires de ce modèle dans la partie de notre cité reconstruite pendant les années d’après-guerre. À vos appareils-photos ! N’hésitez pas à nous faire parvenir vos clichés afin qu’ils soient recensés sur le blog. Merci !

     

    [Mis en ligne le 13/02/2016]

     

    « Tzigane, mon ami (Les toutous et le gadjo)La petite maison dans la prairie (version sullyloise) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Arsène
    Dimanche 14 Février 2016 à 13:03

    La famille Bouygues n'a t'elle pas chassé dans le coin ?

    1
    el solognot
    Samedi 13 Février 2016 à 21:15

    J'vin d'r'egarder avec mon coupain lé modules. Mon coupain lui counnaît ben dé s'crets d'vout bourgade. Il est vré qu'lé noms qu'vous sité sont exactes  à l'époque d'la r'construction d' vout coummune y faut ben avouer qu'y en a qui ont fé la pluie et el beau temps, j'ne puis pouint préciser où est tombé el souleil, si vous m'comprenez. Mé y avait un troisième laron dans l'histouère d'la r'construction d'vout bourgade, un ami d'la famille AC cé l'architecte d' Soully  dont j'n'écrirai pas el nom. Y'avait d'jà à l'épouque dé combines...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :