• Le ru d'Oison

     

     

    Le ru d'Oison

    Comme on a coutume de le dire, chaque ruisseau est une page d’histoire.

    Or, s’il est aujourd’hui un affluent de la Loire mal connu, c’est bien le ru d’Oison.

    Ce petit cours d’eau (ru) dont le nom (Oison) vient du terme celtique « oeson », de « wez », qui veut dire « gué » et « on » qui signifie « cours d’eau », est donc étymologiquement, à l’origine, un cours d’eau se dirigeant vers un gué, ou un cours d'eau que l'on peut passer à gué. De quel gué s’agit-il ? Mystère. La réponse se perd dans la nuit des temps. Au moins.

    Le ru d’Oison prend sa source dans la forêt de Sully, à peu près au niveau du rond-point de la route de Cerdon et de l’usine Swiss Krono (ex-Kronofrance).

    Son cours s’étire sur environ 2,8 km.

     

    Le ru d'Oison 

    Cliquer sur l'image pour l'agrandir

     

    Aujourd'hui, il est généralement à sec pendant toute la période estivale, à de très rares exceptions près, ce qui n’a pas toujours été le cas, puisque c’est une crue du ru d’Oison qui a inondé une grande partie du centre-ville de Sully le dimanche 6 juillet 1930, et, tout récemment, le mardi 31 mai 2016 (lire ici « Images d'une crue ordinaire »).

     

    Le ru d'Oison 

    Vue d'une partie du boulevard Jeanne d'Arc pendant la crue du ru d'Oison le dimanche 6 juillet 1930 - Cliquer sur la photo pour l'agrandir (Photo tirée de l'ouvrage de Dany Lemelin, Sully-sur-Loire, À la recherche du passé suspendu, page 128)

     

    Il est enjambé par plusieurs ponts (d’amont en aval), au niveau :

    - du Chemin de la Tuile

    - de la rue de la Blanchisserie

    - de la route de Cerdon

    - de la Rue du Coq/rue des Ecoles

    - de la rue des Petits Fossés, sous des plaques de béton (voir photo ci-dessous) 

    Le ru d'Oison

    Dans la rue des Petits Fossés, le ru d'Oison coule en souterrain sous les plaques de béton visibles à droite - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

    Puis, il coule, toujours en souterrain, sous la rue du Faubourg Saint-Germain, puis sous le square du Souvenir (voir photo ci-dessous), avant de revenir à l’air libre à une centaine de mètres du confluent avec la Loire (à peu près au niveau du pont de chemin de fer).

     

    Le ru d'Oison

    Les lavoirs installés sur le ru d'Oison au niveau de ce qui est aujourd'hui le Square du Souvenir ; actuellement, le ru d'Oison coule sous le Square ; l'actuelle Avenue de Béthune (Avenue du Pilier à l'époque du cliché) se situe à l'extrême gauche de la photo, à gauche de l'alignement de peupliers (Photo tirée du livre de D. Lemelin déjà cité, page 126) - Cliquer sur l'image pour l'agrandir

     

    Le ru d'Oison 

    Cliquer sur l'image pour l'agrandir

     

    On notera, au niveau de sa sortie à l'air libre après le passage sous le Square du Souvenir, la présence de portes anti-reflux permettant d'empêcher, en cas de montée des eaux de la Loire, que la ville ne soit inondée par remontée des eaux du fleuve dans le cours du ru d’Oison.

     

    Le ru d'Oison

    Les portes anti-reflux - Cliquer sur la photo pour l'agrandir 

     

     

    Comme de nombreux cours d’eau urbains, le ru d’Oison a autrefois été bordé de lavoirs et même de tanneries. À Sully, il a également joué un rôle essentiel dans le développement des activités de maraîchage (quartier du Pontereau – référence à un petit pont sur le ru d’Oison ?) en permettant l’irrigation des terres.

    Il a également, un temps, été utilisé pour protéger l’enceinte fortifiée de la ville en alimentant l’étang Pissot, qui couvrait à peu près la surface indiquée en rayures bleues sur le plan, et qui a par la suite été asséché afin de créer des terres cultivables à proximité immédiate de l’enceinte fortifiée de la ville (jardins de l’hospice).

     

    Le ru d'Oison 

    Emplacement de l'étang Pissot (également appelé étang de Sully) sur le plan actuel du centre-ville (Source : Christian Cardoux, Sully-sur-Loire, Des origines à la Révolution française, page 194) - Cliquer sur l'image pour l'agrandir

     

    N’ayant plus d’utilité défensive ni économique, ce ru, si important dans l’histoire et le patrimoine sullylois, a presque entièrement disparu géographiquement du paysage. Dans l’espace public, on peut malgré tout encore l’apercevoir (quand il n’est pas à sec, ce qui est plutôt rare)

    - au Chemin de la Tuile (il passe sous la chaussée),

     

    Le ru d'Oison

    Les panneaux signalant le ru d'Oison (dont celui-ci), ont été installés le 2 mai 2017 ; quelle belle reconnaissance (mieux vaut tard que jamais) pour ce petit cours d'eau !

     

    Le ru d'Oison

    Le cours du ru d'Oison au niveau du Chemin de la Tuile 

     

    - dans la rue de la Blanchisserie (il passe, là aussi, sous la chaussée, avant de longer le lavoir et de faire un coude à 90° vers le centre-ville juste après le lavoir),

     

    Le ru d'Oison 

    Pont sous la rue de la Blanchisserie - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

    Le ru d'Oison

    Coude à 90° du ru d'Oison au niveau du lavoir de la rue de la Blanchisserie

     

    - dans la rue Porte de Sologne (sous la chaussée au niveau de l’ancien Pont de Sologne)

    Le ru d'Oison 

     

    - dans l’Allée des Jardiniers, qu’il longe sur toute sa longueur,

    Le ru d'Oison 

    Le ru d'Oison dans l'Allée des Jardiniers - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

    - dans la rue du Coq (qu’il longe en partie ; à cet endroit, son lit est bétonné).

    Le ru d'Oison

    Le ru d'Oison longe la rue du Coq ; son lit est bétonné

     

     

    Peut-être ce ru échappera-t-il à la disparition totale. Quoi qu’il en soit, il mérite bien à notre avis un minimum d’égards au vu des innombrables services qu’il a su rendre, au fil du temps, à notre commune et à ses habitants.

     

    [Mis en ligne le 5/05/2017]

     

    « Les deux barrières, le garage et les épinettesPigeon aux petits pois »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    13
    Lundi 8 Mai 2017 à 08:38

    @ el solognot

    Bon, il faudra faire appel à Sherlock Holmes smile

    12
    el solognot
    Dimanche 7 Mai 2017 à 23:16

    Ben je ne sais pas où il prend sa source, puisqu'il longe la p'tite forêt et à partir de la montée des frappier...

    11
    Dimanche 7 Mai 2017 à 08:31

    @ el solognot

    Merci beaucoup pour toutes ces infos. Il doit y en avoir, des histoires, sur ce petit cours d'eau un peu mystérieux !

    Vous savez où il prend sa source ?

    10
    el solognot
    Dimanche 7 Mai 2017 à 07:37

    Ouai el Panama passe sous el mur au fond y'a oune grille mais en fait lé eaux se mélangent lorsque l'on de met sur la passerelle avant la pelle, c'la fé oune p'tite sourface d'iau avant la pelle. D'ailleurs y'a dans el mur oune voûte où l'on pouvait descendre , il fallait connaître, j'connais y'avait des marches pour arriver su la pelle. J'crois qui zon bouchés y'a dé années c'teu marches.

    Bounnes recherches canard enchaîné.

    9
    el solognot
    Samedi 6 Mai 2017 à 08:34

    El panama r'tébouche dérriére la Résidence du sullias pour se r' jeter à la pelle qui rejoint la sange où il y a une passerelle et rejoint en passant sous el mur.

      • canard enchaîné
        Samedi 6 Mai 2017 à 19:07

        Il me semble que le "Panama" se jette dans la sange plutôt entre la passerelle et le pont de la route barrée. Sous le mur, à la passerelle, j'ai l'impression qu'il s'agit de la jonction sange/douves du château. Qu'en pensez vous solognot !

    8
    el solognot
    Samedi 6 Mai 2017 à 08:30

    Bonjour lé gâ si ma mémoire est bounne el Panama vous le r'trouverez en fossé la aussi presque toujours sec à gauche d'la p'tite route qui va à la croué des Frappiérs. Et moué j'ai connu des débordements de c'teu rivière. d'ailleurs el p'tit pont d'la Résidence d'la Picaudière vous donnera un r'pére pour l'remonter.

    Bounne recherche.

    7
    Vendredi 5 Mai 2017 à 19:56

    @Arsène

    Merci. Oui, ce serait intéressant. Peut-être que ce sera possible par la suite...

    6
    Arsène
    Vendredi 5 Mai 2017 à 18:30

    Bravo et merci pour cet article, avez-vous d'autres informations sur les cours d'eau (La Sange, le Bec d'Able, le Dhuy, qui alimente le Loiret) qui fréquentent notre commune ?

    5
    Vendredi 5 Mai 2017 à 16:51

    @ canard enchaîné

    Je n'en sais pas grand chose, mais je trouve l'appellation du cours d'eau amusante en soi. A creuser...

      • Vendredi 5 Mai 2017 à 19:54

        Oui, c'est probable.

      • canard enchaîné
        Vendredi 5 Mai 2017 à 18:17

        L' origine de l'appellation de la rue du Panama située à proximité doit venir de là.

    4
    canard enchaîné
    Vendredi 5 Mai 2017 à 12:36

    Quelqu'un connait il le tracé du " Panama " ce petit cours d'eau qui se jette dans la Sange à la sortie de la ville, route de Gien. Merci.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :