• « On abat 23 arbres ; on en replante 46 » (suite et fin)

     

    La première partie est à lire ici « On abat 23 arbres, on en replante 46 ».

    Cette petite phrase prononcée le 2 octobre 2018 par l’adjointe Madame Baude devant la caméra et au micro de France 3 Centre-Val de Loire a fait le tour de monde. À peu près…

    Souvenez-vous. Les 23 platanes bordant de part et d’autre (côté habitations et côté chaussée) le parking du boulevard Jeanne d’Arc, soudain frappés d’une atroce maladie qui les faisait beaucoup souffrir, avaient été charitablement abattus, euthanasiés en quelque sorte. Ainsi soit-il.

    Mais, nous avait certifié l’adjointe chargée de la communication arboricole sur ce dossier, il ne fallait pas que les âmes sensibles s’inquiètent, puisque ces 23 platanes abattus allaient être remplacés par 46 arbres tout neufs. Croix de bois, croix de fer, si je meurs, je vais en enfer… avait-elle ajouté (je plaisante !).

    Bref, il était nécessaire d’attendre la fin du chantier pour faire les comptes et voir si l’arithmétique communale officielle était la même que l’arithmétique ordinaire (lire également à ce propos ici « Un pluriel très singulier »).

    Nous y sommes. Le chantier semble bel et bien terminé. Les engins sont rentrés chez eux, tout comme les ouvriers. Nous sommes donc allé compter les arbres replantés en remplacement des 23 arbres abattus, en tablant bien évidemment sur le chiffre de 46, comme promis officiellement par l’adjointe.

    Bonne surprise ! Nous en avons dénombré 44. Bref, promesse quasi tenue, même si nous aurions préféré deux tilleuls de plus que deux tilleuls de moins (au fait, où sont passés ces deux arbres ?).

    On ne va pas non plus chipoter...

    Espérons maintenant que ces alignements seront traités avec respect et savoir-faire.

     

     

     

    « On abat 23 arbres ; on en replante 46 » (suite)

     

     

     

    [Mis en ligne le 3/04/2019]

     

    « Le rétablissement d’un bac pour la traversée de la Loire : c’est décidé !Vieux panneau pour nouvel aménagement »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    2
    Mercredi 3 Avril 2019 à 13:38

    @citoyen lambda

    Si je comprends bien votre interrogation, vous vous demandez si la piste cyclable du boulevard Jeanne d'Arc est bidirectionnelle.

    En théorie, non, puisque le boulevard n'est pas en zone 30 (vitesse limitée à 30 km/h).

    En théorie aussi, pour une meilleure sécurité et compte tenu de l'étroitesse de la voie de circulation entre les places de stationnement et la piste cyclable, le boulevard devrait être mis officiellement en zone 30, même si le plateau ralentisseur du carrefour avec la rue des Ecoles réduit de fait la vitesse. A Sully, les décideurs n'aiment pas les vraies zones 30. Ne me demandez pas pourquoi, je ne le sais pas...

    Ceci dit, le contresens cyclable sur une piste cyclable dûment délimitée n'est pas un problème en soi ; il n'entraîne aucune gêne à la circulation des voitures. C'est plutôt une question d'habitude pour les automobilistes. Certains peuvent être surpris. Pour ma part, je ne l'emprunterai pas en sens contraire à la circulation sur le boulevard (vitesse trop élevée des voitures venant en sens contraire).

    On n'est jamais prioritaire à vélo...

    1
    citoyen lambda
    Mercredi 3 Avril 2019 à 12:52

    C'est bizarre de croiser des vélos sur la piste cyclable de la photo. Est ce normal ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :