• Pourquoi il faut interdire le stationnement automobile dans la rue

     

    Pourquoi il faut interdire le stationnement automobile dans la rue

    Le stationnement sur la voirie ne serait-il pas une ringardise du passé ? Ici, double rangée de véhicules stationnés de part et d'autre de la rue du Grand Sully, avec, pour conséquence, des trottoirs réduits à la portion congrue. Pas sûr que ce soit une configuration qui incite à la flânerie et favorise l'attractivité commerciale - Cliquer sur la photo pour l'agrandir 

     

    Ce que l’on considère aujourd’hui comme « normal » ne l’a pas toujours été dans notre pays et ne l’est pas, actuellement, dans beaucoup d’autres. C’est le cas du stationnement automobile dans la rue. Et si on cessait de le considérer comme un dû et si l’on rendait –enfin – la rue à ceux pour qui elle a été conçue à l’origine, c’est-à-dire aux piétons ? À Sully-sur-Loire, mode d’emploi, on est tout à fait favorable à cette démarche, qui fait peu à peu son chemin dans l’esprit des aménageurs intelligents, comme le montre cet article de Frédéric Héran, à lire ici dans Slate.fr ou en cliquant sur l’icône ci-dessous.

    Pourquoi il faut interdire le stationnement automobile dans la rue Article de Frédéric Héran (Slate.fr)

     

    Souvenez-vous qu'il n'y a pas si longtemps, tout le monde trouvait normal et acceptable que les salles de restaurant soient transformées en tabagies. C'est, heureusement, terminé aujourd'hui.

    Il n'y a pas si longtemps, les accidents de la route tuaient bon an mal an 15 000 personnes (avec pourtant moitié moins de voitures sur les routes), ce que la plupart considérait comme le prix normal à payer au modernisme. C'est, heureusement, du passé. 

    Il n'y a pas si longtemps, presque tout le monde trouvait normal que les femmes n'aient pas accès aux bureaux de vote. Heureusement, ce n'est plus le cas aujourd'hui.

    Il n'y a pas si longtemps, au nom de principes d'un autre âge, on ne soulageait pas la douleur dans les hôpitaux. Ce n'est plus, heureusement, le cas aujourd'hui.

    Bref, vérité gravée dans le marbre d'hier n'est pas vérité d'aujourd'hui.

    Alors, chers lecteurs, fermez les yeux une minute et imaginez les rues du centre-ville de notre commune libérées de leur double rangée de voitures, mais avec des trottoirs trois fois plus larges où il ferait bon flâner (et, pourquoi pas, en profiter pour faire tranquillement ses emplettes chez les commerçants au lieu d'aller au centre commercial) ! Imaginez seulement !

     

    [Mis en ligne le 9/07/2017]

     

    « Les murs ont des oreilles (et des petites fleurs) : la giroflée des muraillesÀ propos des panonceaux « Sologne » aux entrées de Sully »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    6
    vivelepettitcommerce
    Lundi 24 Juillet 2017 à 19:42

    Ce qui est bien c’est qu’après 19h le problème ne se pose plus… la poste les assureurs et les banques ont fermé leurs guichets, la mairie ses bureaux, les commerçants leurs commerces….(j’espère n’avoir oublié personne)   ne reste plus, que de belles rue et des trottoirs vide de tout et de tous, notre belle ville de Sully peut enfin se reposer en attendant le lendemain matin 9h, à mon avis le problème viens de là.... et de ceux-là, que chacun fasse un effort ;  5mn de marche pour rejoindre un parking non jamais tué personne, certains ou certaines  pensent que le stationnement devant ou au pied de leur bureau ou commerce est un droit inaliénable, d’autres non….. et pour vous citer, il n’y a pas si longtemps  j’ai fait un rêve…..mais cela est une autre histoire.

      • canard enchaîné
        Mardi 25 Juillet 2017 à 13:50

        Toujours au top, vivilepettitcommerce, tu dis tout haut ce que tout le monde pense tout bas.cool cool

    5
    Vendredi 21 Juillet 2017 à 08:30

    @ uzu

    C'était juste un exemple parmi d'autres pour montrer que ce qui est considéré comme "normal" pendant des dizaines et des dizaines d'années peut devenir "anormal" quand les mentalités changent.

    4
    uzu
    Jeudi 20 Juillet 2017 à 23:30

    franchement comparer le droit de vote gagné par les femmes après des dizaines d'années, voire des siècles de lutte au stationnement de quelques voitures sur les bords de nos petites rues...

     

    ne pas comparer ce qui n'est pas comparable...

    3
    totor
    Mercredi 12 Juillet 2017 à 15:39

    C'est sûr  qu'il est plus facile de se garer à Saint Aignan le Jaillard à Viglain ou à Isdes. Là bas, pas de commerçants et donc pas de voitures ventouses.

    2
    Lundi 10 Juillet 2017 à 18:55

    @PITTBULL

    Merci pour votre intervention.

    Toutefois, je ne peux pas mettre en ligne votre commentaire tel quel, non pas à cause de l'opinion que vous défendez (aucun problème à ce niveau-là), mais à cause de votre moquerie concernant une particularité physique d'une personne qui pourrait se reconnaître.

    Je suis tout à fait d'accord pour publier votre commentaire si vous supprimez cette allusion moqueuse à cette personne.

    C'est vous qui voyez.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :