•  

    La passerelle des douves (également connue sous le nom de « pont aux prêtres » ; lire aussi ici « Le pont aux prêtres a 20 ans (1ère partie) » et ici « Le pont aux prêtres a 20 ans (2e partie) ») vieillit décidément plutôt mal… La voilà de nouveau fermée.

     

    La passerelle chancelle 

    Arrêté municipal : la passerelle est encore fermée pour raisons de sécurité - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

     

    Souvenez-vous, cet automne déjà, elle avait été fermée pour travaux de consolidation (lire ici « La malédiction des douves »).

    C’est reparti pour un tour cet été (« jusqu’à nouvel ordre » nous dit l’arrêté municipal). Les nouveaux travaux de consolidation sont en cours, comme le montrent les photos ci-dessous.

     

    La passerelle chancelle

     

    La passerelle chancelle

    On s'active au chevet de la passerelle - Cliquer sur les photos pour les agrandir 

     

     

    Pas facile de vieillir en restant jeune, surtout pour une passerelle !

     

     

    [Mis en ligne le 15/07/2018]

     


    3 commentaires
  •  

    En ce jour, même les petites fleurs de la Nature se mettent aux couleurs du drapeau (pour le foutebol ou la fête nationale, à moins que ce ne soit un peu des deux : nous n'avons pas interrogé les dites petites fleurs).

    C'est-y pas beau, ça ?

     

    Tricolore

    Route de Coullons (GPS 47.752061, 2.380421) - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

     

    [Mis en ligne le 11/07/2018]

     


    votre commentaire
  •  

    À moins que ce ne soit l’inverse…

    L'info est dans le dernier Sully Mag (juin 2018, n° 17, page 17) et c’est donc absolument et rigoureusement vrai.

     

    Deux tonnes de bière et 3 000 litres de truffade 

     

     

    Les « Heures historiques » (lire également « Les Heures historiques, la guéguerre et le 8 mai »« Heures historiques ou heures guerrière (Ah, dieu, que la guerre est jolie !) ? »« Historiques ? C'te blague ! » et « Heurts historiques ») seraient-elles en train de devenir une kermesse de la bière à la mode sullyloise ?

    La réponse est oui et, somme toute, ce n’est ni plus mal ni plus vergogneux. Ces « heures » dont le caractère « historique » prête, au mieux, à sourire, trouvent enfin leur public et leur véritable raison d’être. On y vient parce que c'est gratos et que la restauration est rapide et pas trop chère. Ainsi soit-il.

    Reste à changer l'appellation de cette manifestation pour qu’elle reflète plus précisément ce statut désormais revendiqué (« Des chiffres impressionnants », nous apprend Sully Mag, décidément très impressionné).

    Bref, exit les très mal nommées « Heures historiques ». Vive la/le « Kermesse/Week-end de la restauration et du déguisement » !

    À propos de déguisement, saurez-vous reconnaître, parmi ces reconstituteurs photographiés devant l'hôtel de ville, celui qui est déguisé en sénateur français du XXIe siècle ? Attention au piège ! Un indice : c'est sans doute, de tous les déguisements présentés, le moins ridicule.

     

    Deux tonnes de bière et 3 000 litres de truffade

    Photo tirée de Sully Mag (juin 2018, n° 17) - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

     

     

    Dites donc, au fait : 3 000 litres de bière… Y’avait contrôle avant de démarrer l’auto ?

     

     

    [Mis en ligne le 7/07/2018]

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires