• Voie de garage (II)

    Deuxième volet de notre visite des garages automobiles de notre commune issus de la période de l’après-guerre (1er volet consacré au garage Relais de Sully ici « Voie de garage »). Intéressons-nous cette fois à l'actuel garage Renault (anciennement garage Simca).

     

    Voie de garage (II) 

     

    Voie de garage (II)

    Le garage Renault (Simca lors de sa construction) - Cliquer sur les photos pour les agrandir

     

    Contrairement au garage Relais de Sully, privé, totalement à tort, de sa couleur blanche originelle, il a su la conserver comme au premier jour. On ne le soulignera jamais assez.

    Le bâtiment est composé d'un corps principal et de deux ailes en très léger retour ; celle de gauche abrite l'entrée de la cage d'escalier donnant accès au logement du 1er niveau, tandis que celle de gauche abrite l'entrée de l'atelier du garage.

    À la différence également du Relais de Sully, celui-ci comporte une couverture de type traditionnel (pas de toit en terrasse comme au Relais de Sully) et intègre des éléments dits « régionalistes » (appareils de brique) en façade, de part et d’autre de la vitrine centrale et entre les baies de l’étage, dont l’appui est filant et se prolonge de chaque côté de la rangée de fenêtres pour former un bandeau qui court sur toute la largeur de la façade. Celle-ci est surmontée d’une corniche de briques aux angles de pierre. C’est un modèle de corniche (brique et pierre) que l’on retrouve à de très nombreux exemplaires dans la commune.

    Le soubassement du rez-de-chaussée est largement vitré grâce aux quatre poteaux qui reprennent la charge des éléments supérieurs et permettent de s’affranchir de murs porteurs.

    La rotonde (déjà mentionnée ici « Rotondes ») constitue également un élément fréquent dans ce type d’architecture commerciale, et notamment dans les garages automobiles.

    La façade de l’atelier (à l’arrière du bâtiment), visible dans l’Allée des Jardiniers, reprend elle aussi les caractéristiques de l’architecture du mouvement moderniste des années 1950 : baies juxtaposées (au nombre de huit), appui de baies filant sur toute la longueur de cet alignement de baies. Même la porte d’entrée/sortie de l’atelier s’agrémente de l’encadrement saillant typique du vocabulaire architectural de ces années-là. Il est vraiment dommage que cette façade ne soit pas mise en valeur comme elle le mérite, notamment en lui donnant la même couleur blanche, caractéristique des garages automobiles de l’après-guerre, que le reste de l’immeuble. Le coût de ce ravalement ne serait pas exorbitant et permettrait de redonner une belle cohérence à l’ensemble du bâtiment.

     

    Voie de garage (II)

    Alignement de 8 baies dépourvues d'encadrement, avec appui filant - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

     

    Le pignon de l’aile droite du bâtiment, également visible dans l’Allée des Jardiniers, se caractérise notamment par un ensemble particulièrement dépouillé et élégant de baies élancées organisées en triptyque, possédant un léger encadrement en saillie filant dans sa partie supérieure.

     

    Voie de garage (II) 

    Trois baies avec appui filant - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

     

    La présence d’un sous-sol se manifeste en surface par un double appendice bordant l'escalier de part et d'autre. Il est parfaitement années 1950-60, tout en rondeur, comme c’était le cas dans ces années-là, notamment dans l’automobile (ça tombe bien !), où bon nombre des ailes de voiture adoptaient ces formes arrondies, parfois même hypertrophiées (aile avant de 2 CV Citroën, de Panhard 17, etc.).

     

     Voie de garage (II)

     

    Voie de garage (II)

    Détail - Cliquer sur les photos pour les agrandir 

     

     

    Autant d’éléments caractéristiques qui font de ce garage automobile un bel exemple du vocabulaire architectural des années 1950-60. Il mérite à ce titre toute notre attention et tout notre soin.

     

    [Mis en ligne le 28/02/2017]

     

    « Dernier « Sully Mag » !In aqua veritas »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Jeudi 2 Mars 2017 à 16:12

    @ rancho

    En fait, Renault n'est pas le propriétaire de l'immeuble, mais le résultat est le même...

    1
    Jeudi 2 Mars 2017 à 12:39

    Un bon coup de peinture rafraîchirait tout ça, sûr, mais c'est certainement trop demandé à cet antisocial patron de Renault...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :