• De la laitue sur nos trottoirs

    Après avoir donné ici « La ruine-de-Rome est aussi à Sully », dans un contexte de retour des plantes sauvages en ville suite à l’interdiction de l’emploi des produits phytosanitaires dans l’espace public, un petit coup de projecteur sur la cymbalaria muralis, tournons aujourd’hui nos regards vers une autre plante commune des trottoirs et des jonctions mur-trottoir qu’elle affectionne particulièrement. Il s’agit de la laitue scariole (lactuca serriola), sans doute une très lointaine ancêtre génétique de notre laitue cultivée (lactuca sativa). Quoi qu’il en soit, c'est un latex blanc comme le lait qui s’écoule lorsqu’on en casse (gentiment) une tige, comme chez une laitue fraîchement cueillie dans le jardin.

     

    De la laitue sur nos trottoirs

     

    De la laitue sur nos trottoirs

    Laitue scariole sur un trottoir du centre-ville (ne la cherchez plus : elle a été arrachée !) - Cliquer sur les photos pour les agrandir

     

     

    Évidemment, comme son homologue civilisée, elle est comestible, du moins lorsque les pousses sont toutes jeunes. Après, il faut oublier.

    L’histoire raconte même que ce latex blanchâtre était autrefois recueilli et qu’une fois séché, il était utilisé et fumé par nos ancêtres comme substitut à l’opium. L'ami Marx se serait-il trompé et la laitue serait-elle le véritable opium du peuple ?

     

    [Mis en ligne le 28/06/2017]

     

    « Topiaire punkSans lien, ça sert à rien »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    3
    el solognot
    Jeudi 29 Juin 2017 à 06:47

    Ben el coummerce d'vout bourgade s'abrandi, el coummerce en toute liberté, c'est'y pâ biau d'avouère d'la salade à portée d'main.

    2
    Mercredi 28 Juin 2017 à 20:40

    @vivelepetitcommerce

    Hé oui, même nos trottoirs pourtant en triste état (sauf rue Foch !) peuvent quand même nous faire rêver. Courage, tout n'est pas perdu !

    1
    vivelepettitcommerce
    Mercredi 28 Juin 2017 à 20:04

    Grâce à ce substitue d’opiacé les trottoirs de notre bonne vieille ville de Sully nous offre enfin de quoi pouvoir rêver…. Grand merci pour la leçon de botanique.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :