• Dépôts sauvages (suite) : des solutions, ben… y’en a pas !

    Si vous habitez dans notre commune (ou si vous lisez ce blog, par exemple ici « Les PAV dans les vaps »ici « Ordures ménagères : 100 ans d'incivisme » et ici « Une Ferrari à la déchète », liste non exhaustive), vous le savez : les dépôts sauvages de déchets en tous genres et d’ordures ménagères au pied des conteneurs du SICTOM destinés au tri sont légion, au point que ces conteneurs sont peu à peu devenus de mini-déchèteries bis.

    Ce sont donc les agents communaux qui sont contraints de se charger du sale boulot de ramassage et de nettoyage, et c’est donc un véritable budget que doit consacrer la commune (et donc tout un chacun) à cette encombrante collecte.

    Tout ça parce que de gros dégueulasses ont la flemme d’aller porter leur bazar à la déchèterie, dont l’accès est pourtant libre et gratuit.

    D’autres, qui déposent franchement leurs sacs poubelles au pied des conteneurs, ont sans doute pris leur calculette et se sont dit qu’il était bien moins coûteux de procéder de la sorte plutôt que de payer le dépassement du forfait de 17 levées, facturé, selon le volume de la poubelle (de 80 à 360 litres), entre 2,76 euros et 6,12 euros/levée supplémentaire. Comme, de toute façon, leurs sacs poubelles sont ramassés gratuitement (pour eux !) et qu’ils ne risquent rien s’ils ne se font pas prendre sur le fait, la voie est libre et on ne voit pas pourquoi ils changeraient de comportement de si tôt.

    Le petit entrefilet du dernier numéro de Sully Mag, page 14 (ci-dessous) ne laisse, malheureusement, planer aucun doute : personne n’a de solution à ce problème et la commune en est réduite à dire « C’est pas bien » et « Ça nous coûte bonbon » (ce que dit d’ailleurs également le SICTOM, sans plus de solution).

     

     

     

    Au fait, combien ce ramassage et ce nettoyage coûtent-ils effectivement à la commune ? Peut-être serait-il utile qu’elle communique sur ce surcoût qui pèse sur tous et qui est payé avec de l’argent public, de manière à inciter les citoyens qui jouent le jeu (et qui paient) à se montrer vigilants et à ne pas hésiter à signaler les éléments permettant l’identification des contrevenants. La commune pourrait de son côté afficher sa gratitude et sa détermination en reversant une partie de l’amende payée par les contrevenants pris sur le fait (photographiés, par exemple, ou identifiés de toute autre manière) à celle ou celui qui a permis leur mise à l’amende éventuelle en permettant leur identification. Et qu’on ne nous parle pas ici de « délation-c’est pas bien ». Un lanceur d’alerte n’est pas un délateur. En l’occurrence, ce serait plutôt une collaboration gagnant-gagnant.

     

    [Mis en ligne le 17/07/2017]

     

    « À propos des panonceaux « Sologne » aux entrées de SullyLa prison, y’a pas mieux (il y a 170 ans) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    12
    vivelepettitcommerce
    Dimanche 23 Juillet 2017 à 19:43

    Bonsoir, une idée parmi tant d’dée parmis temp d'autres, installer des caméras de surveillance sur les sites sensible…..et pour le budget pas de soucis,  par exemple on déplace celles situés rue du bout du monde…. elle fonctionne très bien et en plus elles doivent être dissuasives car cette petite rue est la plus propre de notre bonne ville de SULLY… Je réfléchis à d’autres solutions pour vous faire sourire…. en attendant vos commentaires.

      • canard enchaîné
        Dimanche 23 Juillet 2017 à 22:48

        cool cool cool, à l'attention de vivelepettitcommerce.

    11
    Grain de poivre
    Mercredi 19 Juillet 2017 à 08:25

    Le système inventé par le Sictom et voté par nos élus marche sans doute bien sur le papier et dans un monde parfait, mais pas à Sully, petite commune paupérisée et enclavée du Val de Loire où le déni est roi.

    10
    Berrien
    Lundi 17 Juillet 2017 à 20:59

    Complètement d'accord avec Insoumis. Il faudrait que les élus bougent leur c.. ! c'est bien eux qui ont voté cette honteuse augmentation.

    Les gens trient de plus en plus, moins de ramassage et facture plus chère ! il y aurait pas comme un malaise quand même !

    9
    Lundi 17 Juillet 2017 à 19:55

    @ canard enchaîné

    Ce ne serait pas vous qui les avez mis là quand même ? (Je plaisante, bien sûr happyyes)

    8
    Insoumis au SICTOM
    Lundi 17 Juillet 2017 à 19:29

    Et bien, nous sommes plus qu'en partie d'accord ! Et comme vous, je pense que nos élus doivent réagir et que la répression n'arrangera rien. Il fallait peut-être penser à éduquer avant de brandir la punition... nous savons bien que nous, les français, nous ne sommes pas très disciplinés mais tout ça, il fallait y penser avant ! Et l'on voit bien là, que nos élus sont totalement en marge de nos réalités quotidiennes et qu'il serait vraiment temps qu'ils s'intéressent à la vraie vie des gens. Au fait, pour mettre sa poubelle plus souvent en été et même en hiver, encore faut-il en avoir les moyens... non ? Et oui, en France, la délation est chargée d'histoire, ne l'oublions pas car cela peut vite devenir un système pervers et servant les extrêmes, les exemples sont multiples...

     

    7
    canard enchaîné
    Lundi 17 Juillet 2017 à 18:42

    Info pour les services techniques : Demain, histoire de vous faire gagner du temps et faire des économies, vous avez 5 gros sacs poubelles pleins à ramasser sur la route du grand briou à gauche juste en arrivant au petit pont avant à la ferme. MERCI.

    6
    Lundi 17 Juillet 2017 à 17:12

    @ insoumis au SICTOM

    Vous n'avez pas tort et, effectivement, il y a beaucoup à s'interroger sur le vote comme un seul homme de nos mandataires élus sur l'organisation de la redevance incitative...

    Hors de prix pour peu de services (on en avait parlé ici "Très, très, très chère poubelle"), déchèterie sullyloise fermée le lundi, le jeudi matin, le dimanche, à 17 heures), plus de système d'enlèvements des encombrants, etc. Bref, un service public (encore un) qui se barre en sucette...

    Il faut établir un distinguo, me semble-t-il, entre les "encombrants" destinés à la déchèterie et les sacs poubelles au pied des conteneurs.

    Vous avez raison, les 3 semaines dont vous parlez (pour respecter les 17 levées forfaitaires sans avoir à payer plus) sont inadaptées en été, mais, l'été, il faut peut-être accepter de sortir sa poubelle toutes les semaines, même si ça coûte un peu... Sinon, il y a le badge (27 levées forfaitaires) pour le seul petit effort de porter soi-même le sac poubelle au point de collecte.

    Pour le manque de véhicule qui empêcherait certaines personnes d'aller à la déchèterie, vous avez sans doute en partie raison. Mais en partie seulement, parce qu'on voit dans les fossés du bordel qui n'a pu être apporté qu'en voiture... (ici par exemple).

    Ceci dit, pour l'empreinte carbone, je ne suis pas certain que ce soit une considération que beaucoup de concitoyens prennent en compte dans leurs comportements quotidiens. Pas certain que les personnes sans voiture n'ait pas de voiture uniquement parce qu'elles souhaitent réduire leur empreinte carbone... Certains, oui, sans aucun doute, mais plutôt un comportement marginal (louable !).

    L'idée de "lanceur d'alerte" est, si l'on veut, à l'extrême limite, une forme de délation, mot qui fâche dans notre pays car il rappelle peut-être une période troublée. Mais, pas d'inquiétude, ce n'est qu'une démangeaison nationale. Aux Etats-Unis (même bien avant Trump) et au Royaume-Uni, par exemple (Public Interest Disclosure Act : en gros, je signale quelque chose permettant des économies pour les finances publiques, et, en retour, je reçois une partie de ce que j'ai permis de faire économiser à l'Etat, aux collectivités, etc.), ça n'inquiète pas grand monde.

    De toute façon, et vous avez raison aussi, il va bien falloir que quelque chose se passe et qu'une solution soit inventée. Le Sictom n'a plus vraiment le choix d'attendre la Saint-Glinglin en espérant que tout rentre dans l'ordre comme par enchantement.

    Vous connaissez l'adage : ceux qui veulent trouvent des solutions, ceux qui ne veulent pas trouvent des excuses. Espérons que les gens du Sictom appartiennent à la première catégorie.

    Merci en tout cas pour vos remarques.

    5
    Insoumis au SICTOM
    Lundi 17 Juillet 2017 à 16:15

    Désolé...mais ce que vous souhaitez n'a rien à voir avec un lanceur d'alerte, vous décrivez totalement un acte de délation auprès des autorités. Et, en plus, pour avoir une réduc ou toucher de l'argent... imaginez, le bordel !!!  Je vais accuser mon voisin, X ou Y pour payer moins ! Les gens ne sont pas tous de gros flemmards dégeulasses, c'est un peu trop simple. La déchèterie a un accès est libre et gratuit mais elle n'est pas toute proche et il faut un véhicule pour aller porter son carton, pas terrible pour l'empreinte carbone ! Le SICTOM a mis en place un ramassage qui ne fonctionne pas, qui ne correspond aux besoins des gens et nous le voyons bien avec les dépôts sauvages que ce système génère. Nous sommes au 21 ème et les gens doivent garder leur poubelle 3 semaines avec des couches sales, des déchets alimentaires et autres et avec, en ce moment,  des températures qui tournent autour de 30° en. Au point de vue sanitaire, j'appelle ça un retour au Moyen-Âge ! Alors prêchez pour la délation mais moi je préfère prêcher pour que nous pendions haut et court (c'est une image...) les élus qui nous ont pondu un système injuste et qui n'est pas en adéquation avec la vie quotidienne des gens.

     

      • Mercredi 19 Juillet 2017 à 13:30

        En réalité, c'est sans doute le terme de "délation" (et pas l'action en elle-même) qui fait problème...

        Dénonciation ou complicité, that is the question !

      • Jean-Luc
        Mercredi 19 Juillet 2017 à 13:07

        C'est n'importe quoi, cette histoire de "délation" tarte à la crème.

        Qui fait un acte immoral, illicite ? Celui qui dépote sa merde n'importe où ou celui qui dénonce celui qui met sa merde n'importe où?

        Il faut quand même pas tout mélanger, la période de l'Occupation et aujourd'hui.

        Question :

        Et vous, cher insoumis, si vous voyez quelqu'un sortir des sacs poubelle de son coffre de bagnole et les déposer à coté d'un conteneur, vous ne relevez pas le n° d'immatriculation et vous ne dites rien à la mairie et à la police. Dans ce cas, désolé, vous êtes tout simplement complice d'un délit.

    4
    canard enchaîné
    Dimanche 16 Juillet 2017 à 19:05

    Surtout que les représentants de la municipalité n'hésitent pas à se vanter auprès de toutes les associations du prix des aides de la ville (installations barnum et autres). Là, pour ce genre de travail il est peut être fait appel à des bénévoles. he he he.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :