• Élection du nouveau maire en plein été. Si, si, c’est possible.

     

     

    Élection du nouveau maire en plein été. Si, si, c’est possible. 

    Article du Journal de Gien du 21 août 1975 (coll. personnelle)

     

     

    Cet article du Journal de Gien du jeudi 21 août 1975 nous rappelle que le maire n’est pas toujours élu au printemps et qu’il peut l’être en plein été. Ce fut le cas cette année-là (1975) dans notre bonne commune, suite au décès du maire alors en fonction, Albert Cossonnet (lire également ici « Le maire et la cheminée »ici « Cimencoss, Cossonnet : Reconstruction et patrimoine » et ici « La plaque Cimencoss a été déposée »), normalement maire jusqu’aux élections municipales de 1977.

    L’occasion idéale, s’il en fallait une, pour souhaiter à notre futur-e maire de terminer son mandat en parfaite santé !

     

     

     

     

    [Mis en ligne le 19/02/2020]

     

     

     

    « Ralliez-vous à mon panache… jaune !Attention, danger ! »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    3
    Arsène
    Vendredi 21 Février à 16:07

    Un mandat de plus de M. le maire et on va refuser du monde, il n'y aura plus assez de place. Je pense que le mieux est donc d'en changer

     

      • citoyen lambda
        Vendredi 21 Février à 19:14

        Oui, c'est sûr on peut s'attendre à une envolée des prix du m2 particulièrement en Centre Ville.

    2
    citoyen lambda
    Jeudi 20 Février à 10:31

    Oh que oui, on peut leur souhaiter une bonne santé tout le long de leurs mandats. Quel beau métier, quel mérite, mais surtout quel boulot de fou. Enregistrer et accompagner 190 créations d'entreprises pendant 6 ans ( en moyenne 1 tous les 11 jours ) et réussir à avoir dopé le Centre Ville et enrayé la fermeture des commerces à ce point, un mot, BRAVO et MERCI.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :