• Le chant de la rue du Coq

     

     

    Le chant de la rue du Coq

     

    Le chant de la rue du Coq 

    Dépôts sauvages (conteneurs de la rue du Coq). L’odeur ne figure pas sur les photos ! - Cliquer sur les photos pour les agrandir

     

     

     

    Viendra-t-on (la commune viendra-t-elle) jamais à bout du problème des dépôts sauvages de déchets ? Et que peuvent les mesures « Sully ville propre » récemment mises en œuvre ?

    On apprend sur le site Web officiel (copie d'écran ci-dessous) que le coût du nettoyage de ces dépôts sauvages par la commune s’élève à 80 000 euros par an et que l’amende censée avoir des vertus dissuasives s’élève à 135 euros… Il faut donc environ 600 amendes à 135 euros pour couvrir ce coût de nettoyage, soit près de 2 amendes par jour. Or combien de contrevenants ont-ils été mis à l’amende depuis le début de l’année 2019 ? Nous n’en connaissons pas le nombre, mais sans doute sommes-nous (très) loin de ce chiffre…

     

    Le chant de la rue du Coq

    Copie d'écran du site Web officiel - Cliquer sur l'image pour l'agrandir

     

     

    Même la photo de l'entrée de la déchèterie illustrant l'onglet « Déchèterie » du site Web officiel montre l'existence de dépôts sauvages !... (Copie d'écran ci-dessous). C'est dire l'ampleur du phénomène !

     

    Le chant de la rue du Coq 

    Copie d'écran du site Web officiel. Dépôts sauvages photographiés à l'entrée de la déchèterie... - Cliquer sur l'image pour l'agrandir

     

     

     

    En attendant, le coq de la rue éponyme continue de chanter… les pieds dans la merde.

     

     

     

    [Mis en ligne le 13/08/2019]

     

    « La vache qui rit, ou Bienvenue dans le monde merveilleux de Oui-Oui (à propos du comice agricole)Quel est le contraire de « doux » ? »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    fourmi
    Samedi 7 Septembre à 21:36

    Mais la municipalité a acheté une  camera mobile, ou est -elle ?  

    Il faudrait peut être leur posséder la question aux deux gugusses.

    Elle devait servir à faire respecter le dépôt sauvage

    1
    citoyen lambda
    Mardi 13 Août à 09:21

    Après les 2 gugusses, manches retroussées et convoquant le Journal de Gien, voici l'apparition des cendriers portables en distribution libre au comice agricole. Quelle efficacité et pour quel coût ! Avouons que les incivilités et la propreté ne sont pas les plus belles réussites de la municipalité actuelle à mettre en avant.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :