• Hommage au cycliste disparu

     

     

    Hommage au cycliste disparu

    Pictogramme « Bande cyclable » à deux tours de roue de l’ancienne usine Helyett (Chemin de la Levée) - Cliquer sur la photo pour l'agrandir

     

    Voici ce qui reste du pictogramme indiquant qu'une partie de la chaussée du Chemin de la Levée est une bande cyclable (à ne pas confondre avec une piste cyclable, qui est à la bande cyclable ce que l'autoroute est au chemin de terre). Nous sommes à 50 mètres des locaux de l'ancienne usine de cycles Helyett qui a fait la renommée de notre bonne commune dans l'histoire industrielle et culturelle de la bicyclette. Avouez que c'est là un hommage plutôt singulier !

    D'ailleurs, là où elle est placée, cette bande cyclable est en soi très dangereuse car elle longe les voitures garées sur le Chemin de la Levée (en réalité, sur ce qui pourrait servir de trottoir, mais les autorités locales semblent s’accommoder sans difficulté de cette mutation d’un trottoir en parking sauvage…) et met donc les cyclistes qui l’empruntent à portée d’ouverture intempestive de portière. Selon les recommandations généralement admises en matière de création de bande cyclable, c’est très exactement ce qu’il ne faut pas faire…

    Finalement, peut-être que les aménageurs communaux ont décidé de la laisser à l’abandon, cette bande cyclable, sans doute avant de la supprimer purement et simplement pour la remplacer par un énième parking.

    Rappelons, dans le même ordre d’idée, que le double sens cyclable existant dans cette partie du Chemin de la Levée a été (on se demande toujours pourquoi) supprimé il y a peu (lire ici « Sain et (Sauf vélo) »).

    Bref, trottoir supprimé, bande cyclable en voie de disparition, voitures partout. Bienvenue dans la commune des déplacements doux !

    Ah oui, j’allais oublier : on va bientôt avoir un parking++++ super mieux bien (et encore mieux que ça !) sur le boulevard Jeanne d’Arc, paysagé et tout et tout, qu'on vous dit (mais sans les anciens érables décrétés – par qui et comment ? – « instables » : les écureuils n'ont qu'à bien se tenir). Le dernier numéro de Sully Mag (n° 16, mars 2018, page 4) nous apprend que le coût sera de 100 000 euros à la charge de la commune.

    Au fait, un pictogramme de bande cyclable, ça coûte combien ?

     

    [Mis en ligne le 10/04/2018]

     

    « Stationnement mi-chèvre, mi-chou (route de Cerdon)La halle et La Halle »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    7
    Lundi 23 Avril à 08:30

    @ entre parenthèses

    Je suis de ceux qui estiment que l'automobile, qui a pu apparaître comme une solution à une époque, est aujourd'hui devenue un problème pour les villes. Evidemment, à Sully, le problème n'est pas (encore) flagrant, mais on commence à discerner les premiers ennuis qu'elle provoque dans le centre-ville (par exemple, notamment, l'espace occupé est exorbitant).

    6
    entre parenthèses
    Dimanche 22 Avril à 23:31

    Jusqu'à mon dernier souffle, ceci restera un mystère pour moi : comment des gens que depuis des années on juge censés, parfois même, comme ici, dont on apprécie la culture, l'érudition, la finesse d'esprit, peuvent devenir extrémistes et bornés sur tels ou tels sujets pour lesquels ils perdent toute mesure et tout discernement.

    Ainsi est-il tentant d'approuver cet article parfaitement justifié sur le mauvais sort réservé aux cyclistes, mais patatras, article que vient gâcher l'éternel haine que voue l'auteur à l'automobile.  Il la hait, il veut la voir disparaitre, sans doute n'en n'a-t-il jamais besoin lui-même, tant mieux, et félicitations s'il accomplit tous ses déplacements à pied quelque soit la distance.  Mille excuses d'être quelques uns à n'avoir pas cette forme olympique.  Nous sommes désolés de vous importuner à ce point.  Patience, j'ai appris que les premiers taxis par drones sont en phase de test.  On ne vous embêtera plus avec nos voitures, nos parkings et nos vitesses toujours trop élevées à vos yeux.  Et réjouissez-vous, vous aurez alors de nouveaux sujets d'articles à écrire sur les nuisances causées par ces objets volants sans pilote...

    Sans rancune.

    5
    el solognot
    Mardi 10 Avril à 20:38

    Pour el pont du ch'min d'fer c'est pâ d'main qu'les vélios passeront d'ssus parceque y faut enl'ver la peinture qui j'pense à du plomb et pas dans l'aile, mais si plong y a y faut pâ qu'des bout d'peinture tombe à l'iau. Alors j'vous dis pâ la note à payer.

    Bounne nouartée à tous

      • commentateurs
        Mercredi 11 Avril à 09:05

        D'autant plus que ce pont ne servira que 6 mois à tout casser dans l'année.

    4
    Mardi 10 Avril à 20:12

    @Arsène

    Exactement. Et le Chemin de la Levée deviendra enfin une voie cyclable et piétonnière yes

    3
    Arsène
    Mardi 10 Avril à 09:15

    Si l'aménagement du pont de chemin de fer en voie cyclable se confirme (un jour...), il faudra bien que cette partie du Chemin de la Levée soit adaptée à la Loire à vélo. 

    2
    el solognot
    Lundi 9 Avril à 20:51

    Ben y faut savouère qu'dans vout bourgade y a pu d'sous pour fé dé chouses. Vout bourgade est p^ben propre même si c'jour y viennent de passer la machine su lé trottoirs en abiment d'ailleurs dé choses avec la machine.

    Vous êtes oune ville à 3 fleurs, mé r'gardé dons depuis dé années lé bac à fleurs qui sont encore accrochés en ville et sans jamais d'fleurs. Parsonnes n'les enlèvent, ça fé pâ ben joli quand même. Y a tellement chouses dans vout ville qui va pas y m'faudrait dé pages et dé pages.

    Y faut dire qui zon changés 6 caméras nouvelles générations qui r'gardent la nuit, dormez tranqullent.

    J'vé vouère mé biquette car la saisons a r'commencé.

    Bounne nourtée à tous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :