• Le nouveau curé de Sully est champion de France cycliste

    Le père Robert LEROY n’est pas un prêtre comme les autres. Pas seulement parce qu’il vient d’être nommé à Sully (lire ici l’article de La République de Centre du 2/09/2013), mais aussi – c’est plus rare… et peut-être plus dur – parce qu’il est l’actuel champion de France cycliste du clergé.

     

    Le nouveau curé de Sully est champion de France cycliste

    La Charente Libre - Cliquer sur l'image pour l'agrandir et lire l'article ou cliquer ici

     

    Ci-dessous, reportage de France 3 au lendemain de la conquête du titre (le père Leroy était encore prêtre à Cléry-Saint-André).

     

     

     

    Et s’il fallait y voir un signe ?

    Avouez que ce serait bien le diable si, à cette occasion, la commune et le Conseil général n’en profitaient pas pour unir leurs efforts et mettre le grand braquet afin de réaliser un aménagement cyclable digne de ce nom pour le franchissement de la Loire, point – plus que – noir de l’itinéraire de la Loire à vélo (lire notamment iciiciiciici et ici ?).

    Sully-sur-Loire, paradis des cyclistes ? Et pourquoi pas ?

    Quoi qu’il en soit, toutes nos félicitations à notre champion de France, en lui souhaitant d’avoir la socquette légère et de conserver son titre le 1er mai prochain à Steenvoorde !

     

    [Mis en ligne le 12/01/2014]







    « La main verte et la main lourdeLe panneau « Zone 30 » de la rue des Déportés (ou, plus dure sera la chute) »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    5
    Cyclamen
    Lundi 13 Janvier 2014 à 15:04

    Bienvenue au père Leroy. Espérons que la présence de ce sympathique champion parmi les sullylois inspirera aux édiles (apparament plutot fascinés par les vroum vroum) des mesures en faveur du vélo et de la Loire à Vélo.

    4
    vélo
    Dimanche 12 Janvier 2014 à 15:02

     

    bien sûr , celà ne concerne d'aucune façon le Père Leroy.

     

    Le fait que déjà plus d'un million d'euros soient empruntés chaque année, et ce, sur plusieurs années pour la réhabilitation du centre ville, afin de plaire à quelques personnes, parait compromettre les projets tels un éventuel nettoyage de la façade de l'église par exemple. Le budget de la ville est conséquent, trop même . La baisse inévitable des futures subventions aux collectivités locales, l'endettement, le peu de sérieux et manque de rigueur du contrôle des achats obligeront nos élus à revoir à la baisse leurs projets , et à la hausse nos impôts et contributions diverses .

     

    3
    Dimanche 12 Janvier 2014 à 09:55

    L'auteur @ vélo

    Ce que vous dites (je crois comprendre) ne concerne absolument pas le père Leroy. Son titre de champion de France, il l'a gagné, comme on dit dans le jargon cycliste, "à la pédale", sans privilège d'aucune sorte. Chapeau !

    Ceci dit, vous n'avez pas tort pour les relents de féodalité dans notre commune et nombreux sans doute sont ceux qui voient de quoi vous parlez !  

    2
    vélo
    Dimanche 12 Janvier 2014 à 09:21

    Oui mon Père à Sully , on connait  la charité bien ordonnée car souvent elle commence


    par soi même , une sorte de privilège féodal toujours de rigueur dans notre bonne ville ,malheureusement.

    1
    LECLOWN
    Samedi 11 Janvier 2014 à 22:10

    Et en plus du grand braquet, mettre un coup de propreté à la façade de l'église ce qui serait la moindre des choses.

    Bon vent à ce prêtre coureur à qui je demande humblement qu'il fasse deux pas pour demander à la mairie une demande de nettoyage de la façade de "son église" ce qui va de père avec le tourisme à vélo.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :